Une bonne politique salariale n’est pas qu'une question d’argent : voici comment l’élaborer !

Publié par Robert Half le 06/09/2023
Temps de lecture : 2 minutes

 

Le Guide des Salaires de Robert Half révèle que, malgré l'incertitude économique, la nécessité d'attirer les talents reste une priorité absolue pour les entreprises. Une perspective qui préoccupe bon nombre d’entre eux, car comment conserver les talents dans cette conjoncture ? La réponse est la suivante : avec une politique salariale qui inclut davantage que le salaire, vous pourrez faire la différence. Nous vous dévoilons quatre conseils concrets.

 

1. Originalité des avantages extra-légaux

En matière d’avantages extra-légaux, osez aller plus loin. Tout le monde connaît les chèques-repas et l’assurance hospitalisation. Ils sont si courants que les employés les considèrent comme acquis. Ils ne vous permettront donc pas de faire la différence. Si vous voulez surprendre, allez plus loin et proposez, par exemple, une assurance dentaire ou ambulatoire. Adaptez-vous aux besoins des membres de votre personnel ; certains employeurs proposent même une assurance pour animaux de compagnie. Si cette dernière est certes encore exceptionnelle, sortir des sentiers battus ne peut vous faire de tort.

 

2. Plan cafétéria : avantages à la carte

Flexibilité, flexibilité et flexibilité. Il n’existe pas de formule miracle unique pour attirer les candidats ou garder la main-d’œuvre la plus qualifiée à bord. Tout est question de répondre aux besoins. Un « plan cafétéria » permet aux employés de choisir dans un menu au gré de leurs souhaits ou de leurs besoins. Certains voudront quelques jours de congé supplémentaires, d’autres une épargne-pension plus élevée ou intégrer un partenaire à une assurance. Le budget mobilité figure, lui aussi, parmi les tendances majeures. Tout le monde ne souhaite pas recevoir une voiture de société ; vous pouvez également marquer des points avec un abonnement de train en première classe ou un leasing de vélo électrique.

 

3. Anticipez le burn-out et investissez dans le bien-être

« Pfff, comment faisions-nous avant ? » Cette question, qui ne l’a pas déjà entendue, autour de la machine à café, de la bouche d’un membre du personnel qui peine à gérer enfants, travail et cours du soir ? La nouvelle pandémie est celle du burn-out. En tant qu’employeur, vous devez vous montrer attentif au bien-être mental. Conseil pour 2024 : continuez à investir dans ce domaine, car ce sera nécessaire. Et surtout : les employés apprécieront chaque effort visible.

 

4. Le télétravail s’installe durablement : surfez sur la vague

Les employés ont fait comprendre qu’ils veulent travailler à domicile en moyenne deux jours par semaine – une demande entendue par les employeurs. Lorsque vous négociez les salaires, envisagez également une intervention dans les frais de matériel de télétravail ou dans les frais fixes d’Internet, d’électricité, de gaz et d’eau. Vous surprendrez ainsi votre (futur) personnel sans devoir engager de grands coûts. Une chose est sûre : le télétravail n’est pas voué à disparaître. Alors mieux vaut l’optimiser et en faire un accord gagnant-gagnant.

À propos du Guide des Salaires

Robert Half réalise une enquête annuelle sur les salaires et les tendances sur le marché du travail. Dans cette étude indépendante, nous avons interrogé 1 800 CFO, CIO et responsables du recrutement en Belgique, aux Pays-Bas, en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et au Brésil.

Les chiffres de cette enquête constituent la base de notre Guide des Salaires. Il s'agit des principales tendances sur le marché du travail et en matière de salaires dans les domaines de l'administration, des RH et du service client, de la finance et de la comptabilité, de l'IT et de la gestion de projets et l’intérim management. Découvrez tous les chiffres incontournables.

Plus d'articles...