Nos conseils pour fêter Noël au bureau en toute sécurité

Publié par Robert Half le 07/12/2020

Tandis que l’année 2020 et ses nombreux rebondissements s’éloignent peu à peu, il s’agit à présent de planifier une fête de fin d’année dont le format, le ton et l’objectif devront peut-être subir quelques ajustements.

D’après un récent sondage international mené par Robert Half sur LinkedIn concernant les préférences en matière de fêtes de bureau, il existe une forte division entre ceux qui souhaitent un nouveau type de fête et ceux qui ne veulent pas de célébration. Que vous ayez l’intention de prêter main-forte au père Noël, d’allumer votre menora, de célébrer Kwanzaa ou de boycotter les fêtes, voici quelques idées qui contribueront à remonter le moral de vos équipes et à maintenir une culture d’entreprise solidaire et inclusive.

Perpétuer les traditions (par écrans interposés)

Après une année de conditions extrêmes sur fond de pandémie mondiale, le cadeau le plus attendu sera sans doute... la normalité. Malheureusement, la situation actuelle ne permet pas encore de socialiser en personne. Mais rassurez-vous. Le fameux concours du pull moche de Noël ou le cocktail d’équipe ne doivent pas être annulés pour autant. Il suffit de se réunir par écrans interposés (avec l’arrière-plan festif de circonstance). Après tout, les traditions n’ont pas disparu. Elles sont simplement en télétravail, comme la plupart d’entre nous.

De nouveaux modes de célébration

À l’inverse, votre équipe a peut-être besoin d’une approche entièrement nouvelle afin de chasser les fantômes du passé. Dans ce cas, pourquoi ne pas envisager différentes activités ? Que vous soyez « ensemble » en présentiel ou de manière virtuelle, il existe toutes sortes d’activités adaptées à un environnement de fête hybride : créer des décorations, préparer un repas, participer à un quizz, regarder un film et organiser une dégustation de boissons, jouer à un jeu vidéo, lancer un bingo ou chanter vos chansons préférées au karaoké... Les possibilités sont infinies. Les seuls mots d’ordre : créativité, interactivité, inclusion.

Une année sous le signe de la solidarité

S’il ne fallait tirer qu’une seule leçon de la pandémie, ce serait sans doute celle-ci : personne n’est une île. Nous sommes plus interconnectés (et interdépendants) que jamais. Conformément aux valeurs de votre entreprise, vous pourriez donner à vos collaborateurs le temps ou les ressources nécessaires pour aider leurs réseau et communauté d’entraide locale. Une belle façon de terminer l’année 2020. Qu’il s’agisse de distribuer des repas au personnel soignant de première ligne, de faire don de produits alimentaires pour des travailleurs clés débordés, de donner à une œuvre caritative pour le bien-être mental ou d’aider un établissement de soins local... Au sortir de la pandémie, la solidarité prend tout son sens.

Pas le cœur à faire la fête ? Parlez-en...

Après une année aussi éprouvante, il serait tout à fait compréhensible que certains préfèrent zapper les fêtes. Au bord de l’épuisement, ils éprouvent peut-être le besoin de se détacher complètement du travail à l’approche du réveillon. Dans tous les cas, veillez à favoriser la communication, surtout si vous êtes chef d’équipe ou cadre supérieur. Encouragez tous vos collaborateurs à exprimer ce qu’ils ressentent. Si nécessaire, faites appel à des professionnels temporaires pour remédier aux éventuelles pénuries et poursuivre le travail pendant les fêtes. Enfin, surveillez de près le niveau de stress et la santé mentale de vos employés. Il est probable que la pandémie ait affecté le moral de vos équipes au cours de ces derniers mois. L’empathie et la compréhension pourraient donc être le plus beau des cadeaux, pendant les fêtes et bien au-delà.

Plus d'articles...