Faut-il craindre la « Grande Démission » ?

Publié par Robert Half le 18/01/2022
Temps de lecture : 3 minutes

Fermement implantée aux États-Unis, où un nombre croissant d’employés décident volontairement de changer d’emploi, la Grande Démission est devenue un phénomène incontournable. Dans le contexte de guerre des talents qui fait actuellement rage dans notre pays et de marché du travail déjà extrêmement exigeant et concurrentiel, ce phénomène ne ferait qu’alourdir les défis auxquels les employeurs belges sont confrontés. Dès lors, ces derniers doivent-ils craindre une Grande Démission en 2022 ?

La Grande Démission

La « Grande démission » désigne une tendance économique générée par des départs volontaires d’employés, principalement aux États-Unis. L’origine exacte de ces « départs » est difficile à déterminer, mais une forte augmentation des changements d’emplois a été constatée début 2021. On soupçonne que ce mouvement est né en réaction à la pandémie de COVID-19, aux faibles aides accordées aux travailleurs par le gouvernement américain et à la stabilité des salaires, en opposition radicale avec la hausse du coût de la vie. Toutefois, il est intéressant de noter qu’aux États-Unis, le roulement du personnel s’est maintenu malgré les pénuries du marché et les taux de chômage élevés.

Quelle est l’origine de la Grande Démission ?

Il est difficile de déterminer clairement l’origine de la Grande Démission. Plusieurs facteurs peuvent en être la cause :

1. Changement de priorités

Ce n’est un secret pour personne : la pandémie a entraîné une période de réflexion. Les longues journées de confinement à domicile ont donné aux gens l’opportunité de repenser leurs priorités : qu’est-ce qui est important pour moi ? Mon travail actuel me satisfait-il toujours ? Et quels sont mes objectifs à long terme ? Pour beaucoup, la flexibilité et l’impact du télétravail sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée a également été un important point de réflexion pour l’avenir de leur carrière professionnelle.

2. Déconnexion avec le lieu de travail

Si le télétravail prolongé présente un certain nombre d’avantages, il a également augmenté la distance entre les collègues, au sens propre comme au figuré : interruption des contacts personnels, fin des discussions autour de la machine à café, annulation des activités de team building, réalisation des entretiens d’évaluation en ligne… En conséquence, le lien qui unissait les employés à leur travail et leur employeur a été rompu.

3. Millenniaux et génération Z

Alors que la carrière des baby-boomers touche à sa fin, deux nouvelles générations démographiques débarquent sur le marché du travail : les milléniaux et la génération Z. Deux générations caractérisées par une ouverture au changement, et donc plus susceptibles de quitter leur emploi pour de meilleures alternatives.

La Grande Démission en Belgique

Le marché du travail belge est en pleine effervescence

Aujourd’hui, le marché du travail belge se caractérise par une énorme quantité d’offres d’emploi. Les chiffres récents de VDAB indiquent une augmentation de 37,5 % du nombre d’offres d’emploi en octobre 2021 par rapport à octobre 2020. De plus, une étude récemment menée par Robert Half montre que 63 % des employés envisageraient de changer d’emploi dans les mois à venir.

Par ailleurs, un employé belge sur trois a déclaré éprouver plus de difficultés à trouver un emploi aujourd’hui qu’en période prépandémique, ce qui révèle une intéressante contradiction. Les répondants ont déclaré avoir l’impression qu’il y a peu d’offres d’emploi (43,9 %), que les offres disponibles ne correspondent pas à leurs domaines de compétences et/ou qualifications (21 %) ou que les conditions salariales générales se sont détériorées par rapport à la période prépandémique (25,9 %).

L'avenir

De nombreux employeurs ont entamé un sérieux travail de réflexion sur la rétention et l’attraction de nouveaux talents. Ils multiplient donc les mesures : offrir de la flexibilité, développer une politique de télétravail, élargir l’offre d’avantages extralégaux, offrir un salaire attractif, etc. Des mesures qui gagneront encore en importance, car un employé ou un candidat tiendra plus que jamais compte de tous ces éléments en optant pour un éventuel changement de carrière. Le talent est recherché, et tant les employeurs que les employés le savent.

On s’attend à ce que le nombre d’employés qui changent volontairement d’emploi augmente en 2022, sans toutefois atteindre les mêmes proportions qu’aux États-Unis. Mais si les 2 dernières années nous ont appris une chose, c’est que le marché du travail peut rapidement changer. Ce que nous apportera 2022 n’est donc encore que pure conjecture. Mais pour le moment, on s’accorde à penser que la Grande Démission ne provoquera pas de déferlante en Belgique.


Bénéficiez des conseils des experts en recrutement de Robert Half pour constituer une équipe de collaborateurs talentueux ou pour faire avancer votre carrière. Avec plus de 300 bureaux à travers le monde, avec 12 bureaux en Belgique et au Luxembourg, dont notre bureau de recrutement à Charleroi, Robert Half peut vous aider à recruter des profils de cadres où et quand vous en avez besoin.

Plus d'articles...