Stress et charge de travail, défi numéro un des départements financiers

August 25, 2015

47% van de Belgische CFO’s en financieel directeurs vindt het managen van de werkdruk een van de grootste uitdagingen voor het financieel departement

  • Selon 47 % des CFO et directeurs financiers belges, la gestion de la charge de travail est un des défis majeurs pour le département comptable et financier d’une entreprise
  • 45 % affirment que l’efficacité et la croissance mobilisent également toute l’attention 
  • Lorsqu’il s’agit de la collaboration avec d’autres départements, 37 % déclarent que la gestion du stress dans les situations de crise est le défi le plus important

Bruxelles, le 26 août 2015 Les entreprises belges attribuent un rôle de plus en plus important à leur département comptable et financier. Et ce n’est évidemment pas sans impact sur les défis à relever par les responsables financiers. C’est ce qui ressort d’une enquête indépendante menée par la société de recrutement spécialisée Robert Half auprès de 200 CFO et directeurs financiers belges.

Les défis du département financier

Les responsables financiers sont les véritables chevilles ouvrières lorsqu’il s’agit de développer une stratégie de croissance financière durable. Ce sont eux qui examinent tous les moyens de positionner le mieux possible l’entreprise pour lui garantir une croissance à long terme. L’OCDE prévoit que la reprise économique belge va continuer de se renforcer, permettant aux équipes financières de stimuler la croissance dans un avenir proche. Dans le cadre de cette planification stratégique, elles doivent notamment anticiper les défis, fournir les moyens et le personnel nécessaires pour les relever et optimiser le rôle du département financier dans l’ensemble de l’entreprise. Sans sous-estimer leur importance, d’autres défis à des niveaux divers se posent aussi à leur département, de la gestion des talents au reporting en passant par les procédures comptables.

Près de la moitié (47 %) des responsables financiers considèrent la charge de travail comme le principal défi de leur département, suivi par le gain d’efficacité et de croissance (45 %) et les initiatives liées à l’audit, à la gestion de risque et à la conformité (25 %). La gestion des talents est également importante : 23 % des responsables financiers voient la rétention des collaborateurs financiers comme un défi et, pour plus d’un sur cinq (21 %), le défi réside dans le recrutement de talents financiers qualifiés. 15 % évoquent le reporting financier et 10 % les processus comptables.

De manière générale, quel est le défi majeur auquel votre département comptable et financier est confronté ?

Source : enquête indépendante menée à la demande de Robert Half auprès de 200 CFO et directeurs financiers belges – plusieurs réponses possibles.

Frédérique Bruggeman, Managing Director chez Robert Half Belux, commente ces résultats : « Les cadres financiers veulent renforcer leur position concurrentielle dans un marché extrêmement compétitif ; il s’agit alors de répondre aux tendances du secteur, de recruter, conserver et gérer les bons talents, et de lancer les initiatives de croissance qui s’imposent. Pour organiser tout cela, il est essentiel de développer une stratégie bien pensée, avec des objectifs clairs, des priorités et des points d’action. »

« Les employés de la division financière peuvent également subir une importante charge de travail et se sentir submergés. Cela peut provoquer du stress et des burnouts, qui peuvent même déboucher sur la décision de quitter l’entreprise, entraînant des répercussions négatives sur les activités de celle-ci. C’est la raison pour laquelle il est important que les dirigeants agissent à temps, soit en redistribuant les tâches, soit en engageant temporairement des collaborateurs supplémentaires pour éviter la perte de productivité et garantir la continuité de l’entreprise », déclare Frédérique Bruggeman.

Collaboration avec d’autres départements

Au fil des ans, les finances occupent une position de plus en plus centrale au sein de l’entreprise, si bien que la collaboration avec les autres départements de l’entreprise s’intensifie. L’objectif : offrir du soutien lors de la prise de décision et du développement stratégique. Et ici aussi, des difficultés peuvent surgir.

La gestion du stress provoqué par des situations de crise est présentée par 37 % des CFO et directeurs financiers comme le défi majeur, tandis qu’un quart d’entre eux pensent que la fixation de priorités en cas de délais incompatibles constitue la plus grande difficulté. Pratiquement un répondant sur cinq (19 %) considère que la tâche la plus ardue réside dans la transmission d’informations financières à un public non spécialiste. Pour finir, 15 % voient comme principal défi d’apprendre à gérer différents types de personnalités.

Quel est selon vous le plus grand défi pour les professionnels de la comptabilité et de la finance dans le cadre de leur collaboration avec des collègues d’autres départements ?

Source : enquête indépendante menée à la demande de Robert Half auprès de 200 CFO et directeurs financiers belges.

« Étant donné que la finance joue un rôle de plus en plus central dans l’entreprise au fil des ans, on attend des professionnels de la finance qu’ils collaborent davantage avec d’autres départements. Cela souligne l’importance croissante de ‘soft skills’ bien développés de la part de ces profils. Aptitudes à collaborer, résistance au stress et compétences en communication sont plus importantes que jamais pour les fonctions financières et nous en tenons de plus en plus compte dans le processus de recrutement », ajoute Frédérique Bruggeman.

Quatre recommandations de Robert Half pour optimiser la gestion de la charge de travail :

  • N’acceptez pas toutes les missions Le flux incessant des tâches est propre à de nombreux départements de l’entreprise. Et pourtant, il est préférable de ne pas accepter sans réfléchir les projets supplémentaires qui ne constituent pas une priorité pour la réalisation des objectifs de l’entreprise. Dans ce type de situation, commencez par clôturer d’abord les (principales) tâches prioritaires avec votre équipe.
  • Évaluez correctement votre équipe Il est crucial d’exploiter au maximum le potentiel de chaque employé en déléguant les tâches en fonction des qualités individuelles de chacun. Si certaines compétences font défaut, envisagez le recrutement d’un collaborateur temporaire au sein de l’équipe, que ce soit au niveau junior ou senior. Vous disposerez ainsi du savoir-faire nécessaire en interne pour mener à bien les tâches et projets de la manière la plus efficace possible.
  • Veillez au développement permanent de votre équipe Pour faire face à de nombreux projets, il est important que vos employés disposent toujours des compétences requises. Aidez donc les membres de votre équipe à développer leurs aptitudes à l’aide de stages et formations complémentaires. De cette manière, non seulement votre entreprise sera mieux placée pour accepter (plus efficacement) des projets (supplémentaires), mais vous prouverez également que vous investissez dans le potentiel de croissance et la carrière de vos employés.
  • Assurez un soutien Faire appel à de la main-d’œuvre temporaire permet non seulement de mener à bien les tâches quotidiennes et les projets les plus urgents, mais aussi de prévenir une surcharge de travail pour vos employés fixes. Cette forme de travail vous apporte en outre la flexibilité requise pour gérer efficacement la charge de travail à tout moment.

Document: Communiqué de presse - Stress et charge de travail le défi numéro 1 de la stratégie de croissance de l'entreprise