Les Belges mettent en moyenne 3 mois pour trouver un nouvel emploi

Les jeunes trouvent la procédure de recrutement trop longue

  • 6 employés sur 10 trouvent un nouvel emploi endéans les 3 mois
  • Près de 4 employés sur 10 ont plus de difficultés à trouver un emploi aujourd'hui qu'il y a 5 ans
  • La procédure de sélection devrait être plus courte en période de pénurie de talents

En moyenne, les employés belges qui recherchent un nouvel emploi, le trouvent endéans les trois mois. C'est ce qui ressort d'une vaste enquête commandée par la société de recrutement spécialisée Robert Half. Par ailleurs, les personnes interrogées indiquent qu'il est devenu plus difficile de trouver un emploi aujourd'hui qu'il y a 5 ans. Selon les jeunes employés interrogés, cela est principalement dû au fait que la procédure de sélection est devenue trop longue. « Si vous attendez le seul candidat qui répond à tous les critères, vous vous priverez de talents qui seraient tout aussi bons, notamment grâce à la formation continue », déclare Joël Poilvache, Directeur chez Robert Half.

La société de recrutement spécialisée Robert Half a effectué une enquête sur la recherche d’emploi auprès des employés belges. Il en ressort que 6 employés sur 10 (59 %) indiquent avoir trouvé leur emploi actuel endéans les 3 mois. Dans 2 cas sur 10 (20 %), il leur a fallu de 3 mois à un an et, pour 1 cas sur 20 (6 %), la recherche a duré plus d'un an.

Bien que la plupart des employés aient trouvé leur emploi actuel endéans les 3 mois, une proportion importante d'entre eux (38 %) estime que la recherche d’emploi est devenue plus difficile aujourd'hui qu'il y a cinq ans. Selon les employés, cela est principalement dû au fait qu'en général, moins de postes adéquats seraient disponibles (33 %). Ce manque de postes adéquats serait dû, d'une part, à l'évolution des qualifications requises pour leur secteur d’activité professionnelle (30 %) et, d'autre part, à la détérioration des conditions générales (31 %). Les employés soulignent surtout la diminution des jours de vacances et l'offre toujours plus importante de CDD.

Le candidat a la main

Autre conclusion intéressante de l'étude : les jeunes (employés de moins de 34 ans) qui indiquent que postuler à un emploi est devenu plus difficile qu'il y a 5 ans pensent que cela est principalement dû au fait que le processus de sélection est devenu plus long.

Robert Half est depuis longtemps convaincu que les procédures de sélection doivent être aussi courtes et efficaces que possible si les entreprises veulent attirer les talents. « Avec le resserrement actuel du marché du travail, c'est le candidat qui a la main », déclare Joël Poilvache. « Les candidats, et certainement les jeunes générations, s'attendent à un suivi rapide de leur candidature. Les entreprises qui recherchent le candidat idéal pendant longtemps, courent donc le risque qu'un autre, tout aussi bon candidat, se soit déjà détourné. Aujourd'hui, la règle qui s'applique est la suivante : ‘hire for attitude, train for skills’. Et tout cela, bien sûr, dans un temps record ».

C'est pourquoi Robert Half recommande de limiter le nombre de tours dans la procédure de sélection (à 3 maximum) et de communiquer de manière transparente avec le candidat. « Idéalement, une procédure de sélection ne devrait pas prendre plus d'un mois. Nous constatons souvent que les entreprises attendent trop longtemps pour programmer les entretiens et ne leur consacrent pas assez de temps, ce qui fait traîner la procédure. Cela coûte beaucoup d'argent aux entreprises et entraîne une frustration chez les candidats ».

4 conseils :

  1. Limiter le nombre de tours dans la procédure de sélection. Il est préférable de s’en tenir à 3 maximum avant de faire un choix.
  2. Soyez transparent avec les candidats concernant la procédure de sélection, afin qu'ils sachent quand ils auront de vos nouvelles.
  3. Limiter la durée de l'ensemble du parcours à un mois maximum. Ne laissez pas une infinité de candidats se présenter, mais limitez-vous à un certain nombre de profils.
  4. Faites une distinction claire entre les éléments indispensables à une certaine fonction et les éléments souhaitables. Certaines compétences sont indispensables pour exercer une certaine fonction, mais il existe aussi des compétences qui peuvent facilement être acquises sur le lieu de travail.