Augmentation de salaire : priorité aux performances ou à l’ancienneté ?

June 7, 2015

Slechts 17% van de HR-managers stelt de anciënniteit van de werknemer voorop om een salarisverhoging te geven. Lees verder!

  • 39 % des responsables RH belges se disent plus enclins à accorder une augmentation de salaire sur base des performances des employés.
  • Seuls 17 % d’entre eux font primer l’ancienneté d’un collaborateur pour lui offrir une augmentation salariale.
  • Les autres facteurs qui inciteraient le plus les responsables RH à accorder une augmentation sont l’attitude professionnelle, la volonté d’apprendre et la prise de responsabilités supplémentaires.
  • 24 % des responsables RH belges pensent que les salaires des employés actuels vont augmenter en 2015.

Bruxelles, le 9 juin 2015 – Selon une enquête réalisée par le cabinet de recrutement spécialisé Robert Half, un responsable RH belge sur quatre (24 %) s’attend à ce que les salaires de ses collaborateurs augmentent cette année. Les raisons qui poussent les employeurs à octroyer des augmentations de salaire sont multiples, mais semblent de plus en plus liées aux performances individuelles. Près de quatre responsables RH sur dix (39 %) indiquent en effet être davantage enclins à accorder une augmentation de salaire sur base de résultats mesurables de la performance. La hausse des coûts salariaux de l’entreprise évoluerait ainsi parallèlement à celle de la productivité. L’ancienneté du collaborateur est privilégiée par 17 % des répondants pour offrir une augmentation.

Frédérique Bruggeman, Managing Director de Robert Half Belux, commente ces résultats : « Avant, le salaire évoluait proportionnellement à l’ancienneté du collaborateur, mais cette logique a changé au fil des ans. Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises se basent avant tout sur les prestations individuelles, la productivité et les compétences pour justifier l’octroi d’une augmentation salariale. En se dotant d’une politique de rémunération transparente, elles veillent à ce que les collaborateurs comprennent bien les critères influençant l’attribution des augmentations. Cette transparence contribue en outre à la satisfaction globale des employés. »

« Le même principe vaut pour les primes et bonus. Tant les primes en espèces que les bonus sous forme d’actions, de warrants ou d’options d’achat d’actions sont généralement liés à des objectifs précis, convenus en début d’année, ainsi qu’aux résultats globaux de l’entreprise. Cette dernière peut ainsi conditionner l’octroi d’incitants financiers aux prestations fournies et aux résultats », explique Frédérique Bruggeman.

Parmi les facteurs suivants, lesquels vous inciteraient le plus à accorder une augmentation de salaire à l’un de vos collaborateurs ? 

Source : enquête indépendante réalisée à la demande de Robert Half auprès de 200 responsables RH en Belgique – plusieurs réponses possibles

 

Le Guide des Salaires 2015 de Robert Half offre un aperçu complet des échelles salariales, des avantages extralégaux et des tendances de recrutement spécifiquement applicables aux professionnels de la finance et de la comptabilité, aux professionnels de la finance actifs dans le secteur des services financiers et aux professionnels administratifs.

 

Document: Augmentation de salaire : priorité aux performances ou à l’ancienneté ?