Un quart des Belges sont prêts à accepter un salaire moindre pour décrocher le travail de leurs rêves

Ce sont surtout les managers (48 %) et les profils senior (47 %) qui seraient dans ce cas.

Les salariés sont généralement satisfaits de leur emploi. En effet, près de 7 employés sur 10 déclarent avoir trouvé le travail idéal. Chose surprenante : plus d’un quart des Belges sont prêts à accepter un salaire moindre pour décrocher le job de leurs rêves. C’est ce que révèle une étude indépendante menée auprès de plus de 1 000 travailleurs belges à l’instigation de l’entreprise de recrutement spécialisée Robert Half.

Alors que la satisfaction des salariés belges ne s’élève qu’à 65,2 sur une échelle allant de 0 à 100, 68 % d’entre eux déclarent toutefois avoir trouvé le travail idéal. Un peu plus d’un tiers des 32 % restants disent avoir planifié leur carrière afin de décrocher ce poste tant désiré. Les salariés actifs dans l’informatique sont ceux qui ont les ambitions les plus précises. Tout ceci ressort du rapport « Le bonheur au travail, tout le monde y gagne: Les secrets des entreprises et des collaborateurs les plus épanouis » de Robert Half.

Un salaire moindre pour un travail de rêve

De façon surprenante, plus d’un quart des Belges sont prêts à accepter un salaire moindre pour décrocher le job de leurs rêves. Ce sont surtout les managers (48 %) et les profils senior (47 %) qui seraient dans ce cas.

« Il apparaît une fois de plus que le salaire n’est qu’un élément d’une stratégie de rétention. Il joue évidemment un certain rôle, mais le Belge est avant tout à la recherche de respect et d’honnêteté, veut se sentir apprécié et jouir d’une certaine liberté », explique Frédérique Bruggeman, Managing Director de Robert Half Belux.

Un package salarial flexible fait changer d’emploi

Les employés veulent toujours plus de flexibilité et cette tendance concerne désormais aussi la rémunération. Certaines entreprises testent déjà un salaire en points et permettent de composer soi-même un package salarial. Près de 4 salariés belges sur 10 déclarent qu’ils quitteraient probablement leur travail actuel si on leur offrait un emploi similaire avec un package salarial flexible.

« Les avantages extralégaux restent un énorme atout pour les employeurs désirant proposer à leurs salariés un package salarial sur mesure. Une rémunération flexible n’a pas d’incidence sur le budget de l’employeur et présente l’avantage que les employés peuvent faire leurs propres choix. Ainsi, même sans augmentation de salaire, ils seront plus satisfaits de leur package salarial », ajoute Frédérique Bruggeman.

Le package salarial flexible intéresse principalement les jeunes (18-34 ans). Pas moins de la moitié d’entre eux changeraient d’employeur si une autre entreprise leur offrait un travail similaire avec un package salarial flexible.