Vers une carrière durable en cinq étapes

Publié par Robert Half le 31/03/2021

Si une carrière durable est un atout pour l’employé, elle est aussi le moteur d’une économie et d’une société qui fonctionnent bien. Tous les experts sont d’accord là-dessus. Mais qu’est-ce au juste une carrière durable ? Et comment peut-on intervenir soi-même dans le développement de celle-ci ?

Une carrière durable ?

L’employé avec une carrière durable peut s’adapter aux changements sur le marché et continuer à prester sur le long terme. Il aide ainsi son employeur et le gouvernement à rester compétitifs dans une réalité imprévisible et toujours changeante.

Comment construire une carrière durable ?

Le développement d’une carrière durable est basé sur 5 composantes:

1. La confiance

Un environnement où vous pouvez communiquer ouvertement et où la confiance règne entre l'employé et l'employeur constitue une excellente base pour une carrière durable. Osez donc entamer un dialogue avec votre responsable, osez soulever les problèmes et faites connaître clairement vos attentes. Faites-le toujours de manière professionnelle et soyez ouvert aux commentaires.

2. Améliorer votre employabilité ou votre attractivité sur le marché du travail

Votre employabilité est inhérente à la probabilité plus ou moins élevée que vous avez d’être déployé par votre employeur actuel et de trouver un nouvel emploi. Elle dépend d’une part de votre attitude vis-à-vis de l’apprentissage à vie : le perfectionnement (upskilling) et la réorientation (reskilling), la reconversion et le recyclage sont absolument essentiels si on désire construire une carrière durable. Le marché du travail est en effet en pleine transition.

D’autre part, le quotient d’adaptabilité ou le QA est indispensable si on veut continuer à prester longtemps sur le marché du travail. Comment réagissez-vous dans des circonstances imprévues ? Focalisez-vous sur vos problèmes ou pensez-vous plutôt solutions ? Ces solutions sont-elles créatives ? Aimeriez-vous savoir ce qu’il en est de votre QA ? Faites donc le test ici.

3. Bien prester

Si vous voulez rester pertinent sur le long terme, au sein de la société ou sur le marché du travail en général, vous devez bien prester. Vous aurez besoin, une fois de plus, de qualités et de connaissances nouvelles. Dans cette optique, les soft skills comme le leadership, la facilité de communication et la persévérance, sont incontournables. L’employé qui réussit à combiner des compétences ‘douces’ (soft skills) avec des compétences techniques (hard skills), fera mouche auprès des recruteurs actuels.

4. Maintenir l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Ne vous trompez pas. Se construire une carrière durable ne signifie pas qu’on doit s’occuper uniquement de son travail. Un peu de détente par-ci par-là et un peu de temps libre pour la famille et les amis, peuvent contribuer à une productivité plus élevée au travail. Appuyez donc de temps à autre sur le bouton ‘pause’.

5. Prendre soin de soi

Votre santé physique et mentale constitue la base d’une carrière durable et performante. C’est l’unique façon de tenir tête aux ambiances de travail exigeantes d’aujourd’hui. Mangez donc sainement et bougez assez. Prévoyez aussi suffisamment de moments de repos pour vider votre tête. Si vous réussissez à vivre en fonction de ces quatre composantes, vous serez sans doute assuré d’une carrière durable sur le long terme.

Une responsabilité partagée

Il est important de savoir que le développement d’une carrière durable ne relève pas uniquement de votre responsabilité. Il revient au gouvernement et aux employeurs de créer le juste cadre de travail. Ils ne peuvent qu’en profiter : en construisant des carrières durables, leur compétitivité augmente. Ainsi, le gouvernement doit investir dans l’apprentissage à vie et dans des possibilités de développement pour ses citoyens. Parmi les tâches gouvernementales essentielles on compte aussi l’implémentation de lois protégeant les employés, la création de mécanismes de soutien et la mise en œuvre de bons soins de santé.

Les employeurs doivent à leur tour offrir également des chances de développement à leurs collaborateurs, et les aider à faire face à des problèmes personnels. Il revient aussi à l’employeur de veiller sur l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Vous pouvez en lire plus ici.

Plus d'articles...