Votre entretien d’embauche n’a rien donné ? Ne baissez pas les bras !

Publié par Robert Half 25/03/2014

Les échecs – en particulier ceux qui surviennent à l’issue d’un entretien d’embauche – font partie intégrante du processus d’apprentissage. 

Le refus d’un recruteur est toujours un peu difficile à avaler, mais nombre de postulants y puisent le regain de motivation nécessaire pour faire mieux la fois suivante.

Dans bien des cas, l’entreprise recruteuse n’a qu’un seul poste à pourvoir, pour lequel elle reçoit des réactions de nombreux candidats compétents et expérimentés. Il arrive que l’un d’eux sorte clairement du lot et se voie offrir le poste. Peu importe que votre entretien d’embauche se soit super bien passé, cette personne partait favorite et a finalement décroché la timbale. Mais rien ne dit que vous n’avez pas terminé bon(ne) second(e). Il est possible que vous ayez fait forte impression sur le recruteur, mais hélas pas autant que l’heureux(se) élu(e). C’est l’une des raisons pour lesquelles il est important de demander du feed-back après l’entretien d’embauche afin d’évaluer votre prestation et de faire mieux la prochaine fois.

Si le recruteur vous assure que votre entretien a été très satisfaisant et que l’entreprise aurait été heureuse de vous engager, ne changez rien. Cette fois-ci, quelqu’un a simplement été un peu meilleur que vous ou convenait mieux à la fonction. Il se peut même que la décision ait été très partagée et que votre concurrent ait simplement eu la chance de son côté. Il n’y a certainement pas lieu de vous décourager et d’adopter une attitude négative sous prétexte que vous n’avez pas été choisi(e) : cela ne peut que vous nuire. En tant que postulant, il importe de garder à l’esprit qu’il est impossible de contrôler toutes les variables et qu’il y a souvent des informations importantes dont vous n’avez pas connaissance.

L’employeur est peut-être à la recherche d’une personne possédant des compétences très spécifiques et pas nécessairement du candidat ayant le plus d’expérience ou de potentiel. Parfois, il a déjà une personne en vue avant même le début des entretiens d’embauche – notamment si des candidats ont postulé pour le job en interne. Dans certains cas, le recruteur choisira la personne avec laquelle le courant est le mieux passé, en raison de personnalités similaires ou d’intérêts communs. Dans pareille situation, le job ne va pas toujours au meilleur candidat sur papier, ni même à la personne ayant le mieux répondu aux questions en entretien. N’oubliez pas que chaque entretien d’embauche est unique et que les critères de sélection sont à chaque fois différents. Cela joue parfois en votre faveur, parfois pas. En tant que candidat, vous ne pouvez rien faire de plus que soumettre une solide candidature écrite (énumérant les raisons pour lesquelles l’employeur devrait vous engager) et faire de votre mieux lors de l’entretien d’embauche. Si vous choisissez judicieusement les fonctions auxquelles vous postulez (en fonction de votre diplôme, de vos compétences et de votre expérience) et vous préparez consciencieusement, votre recherche d’emploi devrait vite s’avérer fructueuse.

  Cet article a été publié sur le blog Work Life de Robert Half Australie.

More From the Blog...