Usage des médias sociaux sur le lieu de travail : fléau ou bénédiction ?

Publié par Robert Half 16/06/2014

Les médias sociaux sont littéralement omniprésents.

Nous sommes non seulement en permanence ‘connectés’ aux autres dans notre sphère privée, mais le monde merveilleux de Facebook, Twitter et LinkedIn est aussi à portée de clic au bureau. En tant qu’employeur, vous vous interrogez peut-être sur l’impact de ces canaux sur la productivité et l’efficacité de votre personnel. Vous vous demandez sans doute aussi quelle est la meilleure politique à adopter : tolérance zéro, accès illimité ou solution intermédiaire ?

Médias sociaux : nouveau contexte, nouveaux risques

Encore considérés comme un phénomène de mode passager il y a quelques années, les médias sociaux sont aujourd’hui solidement ancrés dans notre vie privée et professionnelle. Grâce à nos smartphones, tablettes et ordinateurs portables, nous sommes en ligne 24 heures sur 24 et pouvons à tout moment communiquer avec nos amis, proches, connaissances, contacts professionnels, etc. Derrière cette situation en apparence idéale se cache une réalité nettement plus complexe. Un employé ne peut par exemple pas simultanément gérer ses contacts sur Facebook et mener ses tâches professionnelles à bien. Autrement dit, l’un des principaux dangers liés à l’utilisation des médias sociaux sur le lieu de travail est une baisse de la productivité. Ce constat préoccupe bien des entreprises, comme en témoigne une enquête indépendante réalisée par OfficeTeam auprès de 200 responsables RH belges.

Selon 10 % d’entre eux, l’accès aux médias sociaux serait la première cause de l’incapacité des employés à accomplir l’ensemble de leurs tâches au cours de leur journée de travail. Pire, près de trois quarts des répondants s’inquiètent de l’impact des médias sociaux sur la productivité de leurs employés. En votre qualité d’employeur, vous n’êtes malheureusement pas toujours en mesure de contrôler ce que vos collaborateurs publient sur Facebook, Twitter et autres médias sociaux. Peut-être portent-ils (in)volontairement atteinte à la réputation de votre entreprise ou divulguent-ils des données confidentielles…

Les médias sociaux sont aussi porteurs d’opportunités

En dépit des risques mentionnés plus haut, les médias sociaux ne sont pas nécessairement synonyme de calamité pour votre entreprise, bien au contraire. Ils présentent aussi des avantages indéniables :

  • Grâce aux médias sociaux, la vie privée de vos employés s’invite dans une certaine mesure au bureau. Les réseaux facilitent le contact avec la famille et veillent à ce que vos collaborateurs se sentent ‘comme chez eux’. Ils participent en ce sens à un meilleur équilibre vie privée-vie professionnelle, lequel est l’un des principaux facteurs de satisfaction au travail.
  • Le brouillage des frontières entre sphères privée et professionnelle se manifeste aussi dans les relations entre collègues. La plupart ne sont pas seulement ‘connectés’ via LinkedIn, mais aussi via Facebook ou Twitter. Ils ont de ce fait moins de secrets les uns pour les autres et créent des liens d’amitié qui sont tout bénéfice pour l’ambiance de travail.
  • Votre entreprise n’a aujourd’hui d’autre choix que d’être présente sur les médias sociaux. Ces derniers font partie intégrante du plan de communication, et les collaborateurs du département en question ne sont pas les seuls à pouvoir y participer. Chaque employé peut – moyennant un encadrement adéquat – se poser en ambassadeur de votre marque et soutenir votre stratégie de relations publiques.

Une politique de médias sociaux sert aussi bien l’employeur que les employés

Vous l’aurez compris : le principal défi consiste à exploiter les avantages des médias sociaux de manière optimale tout en minimisant les risques. Un objectif qui ne peut être atteint qu’à travers l’adoption d’une politique de médias sociaux transparente tenant compte des principes suivants :

  • Rédigez un code de déontologie expliquant à chaque employé ce qui est ou non autorisé. Pour garantir le maintien de la productivité, intégrez aussi ces règles dans le règlement du travail ou la politique d’entreprise.
  • Faites bien comprendre à vos employés qu’ils représentent à tout moment l’entreprise, y compris sur les médias sociaux. Les messages négatifs et les réactions irrespectueuses sont à proscrire.
  • Précisez les informations qui peuvent ou non être communiquées en ligne.
  • Prévoyez une supervision efficace. Surveillez de près ce qui se publie en ligne et rectifiez le tir le cas échéant.

Des accords concrets clarifient la situation pour l’employé et l’employeur. Moyennant la mise en place d’un tel cadre de référence, les médias sociaux peuvent se transformer en véritable aubaine pour votre entreprise.

More From the Blog...