Tenter de connaître le salaire de votre collègue : un tabou ?

salaire

Une employé de Google a eu un jour l'idée de publier les salaires en vigueur dans son entreprise. Pour ce faire, elle a invité ses collègues à indiquer le montant de leur salaire sur une feuille de calcul partagée. Résultat ? Cinq pour cent (de 2 800 employés) ont suivi son exemple et publié leur salaire. Les patrons du moteur de recherche, pour leur part, se sont déclarés not amused. Un récit extraordinaire qui a fait beaucoup de bruit, et pas seulement dans les murs de Google. En effet, dans la plupart des entreprises, le salaire des collègues reste un tabou. Juste ou injuste ?

Téléchargez notre Guide des Salaires

Les entreprises sont réticentes

Vous connaissez le salaire de l'un de vos collègues ? Il y a peu de chance, n'est-ce pas ? La rémunération des employés est rarement publique dans la majorité des organisations et, au niveau de leur management, la transparence n'est pas non plus le point fort. Les chefs d'entreprise et les responsables HR préfèrent que leurs collaborateurs ignorent leur rémunération mutuelle, par crainte de remous ou de conflits. En outre, le risque est grand qu'un certain nombre de personnes se sentent grugées et viennent frapper à la porte de la direction pour demander une augmentation. Résultat ? Les coûts salariaux augmentent.

Le scénario ci-dessus n'est cependant pas à l'ordre du jour dans toutes les organisations. Dans certains cas, ce sont des catégories salariales associées à une expérience et à des compétences qui sont utilisées. En tout état de cause, la manière de procéder dépend beaucoup de la culture d'entreprise. Dans les organisations qui se sont dotées d'une culture transparente, la question du salaire est nettement moins taboue.

Le salaire des plus jeunes et celui des plus âgés

Parler de salaire est et reste délicat. Vous entretenez un lien de confiance avec un collègue ? Entamez la conversation sans crainte. Les jeunes employés échangent d'ailleurs plus volontiers sur la question du salaire. Les plus âgés en revanche présentent plus de réserves et considèrent le sujet comme privé.

La prudence n'est donc pas un luxe superflu. L'objectif ne saurait être que cette brûlante actualité salariale se propage à grande vitesse et que le montant de votre salaire soit sur toutes les lèvres. Car vous courriez le risque d'un méchant retour de flamme. Utilisez des infos internes ? Un collègue gagne plus que vous ? Ôtez-vous de l'esprit la tentation d'aller frapper à la porte de votre supérieur pour demander une augmentation. Vous feriez piètre figure en utilisant une information sensible à votre seul avantage. En revanche, vous pouvez utiliser le salaire de votre collègue comme ligne directrice pour négocier une augmentation salariale.

Même fonction, salaires différents

Il s'agit également de savoir quelle est la politique salariale dans votre entreprise. Il se pourrait en effet qu'un collègue portant le même titre de fonction gagne plus que vous. Ce n'est jamais agréable à entendre mais ne vous découragez pas pour autant. En tout état de cause, cela dépend beaucoup de votre salaire de base. En outre, la rémunération est souvent basée sur votre expérience, sur la responsabilité endossée et sur vos compétences. Veillez à tout prendre en compte. N'oubliez pas non plus les avantages extralégaux - pensez aux titres-repas, aux abonnements de GSM ou à la voiture de société et à la carte carburant -, qui sont monnaie courante en Belgique en particulier, dans la mesure où ils permettent de réduire les coûts salariaux.

Téléchargez notre Guide des Salaires

Partagez cette page