Sens et non-sens d’un changement de carrière

Publié par Robert Half 01/12/2014

En temps de burn-out et de charge de travail élevée, de plus en plus d’employés réfléchissent au déroulement de leur carrière.

Mon travail me plaît-il toujours ? Ne serait-il pas temps de réaliser un rêve de jeunesse et de lancer ma propre affaire ? Mes talents sont-ils suffisamment exploités ? Que de questions ! Pourtant, bien peu de personnes se mettent réellement en quête de réponses. Conséquence : elles s’engouffrent dans une aventure hasardeuse ou continuent de patauger dans un emploi au final peu satisfaisant. Voici donc quelques considérations sur l’intérêt ou le non-intérêt d'un changement de carrière.

La passion : une conception exagérée ?

Nous connaissons tous quelques-unes de ces histoires heureuses. Un marqueteur qui devient billettiste et auteur à succès (Guillaume Van Der Stighelen), une femme d’affaires qui ouvre son épicerie fine (Sophie Dutordoir), une présentatrice de télévision qui développe son propre projet mode (et redevient une icône de la télévision : Britt Van Marsenille). Autant de personnes qui ont poursuivi leurs rêves et leur passion et qui sont parvenus à les concrétiser ! Et si nous nous attardions au mot magique, celui qui permet de réorienter sa carrière : la passion ? Mais la passion est-elle vraiment nécessaire ? Ne pouvons-nous mener notre vie professionnelle sans nous y adonner passionnément ? Pour certains, c’est le cas ; pour d’autres, non. L’un est parfaitement satisfait de son emploi quotidien de bureau et s’épanouit dans le théâtre amateur. Pourtant, il n’est pas un jour où il ne pense quitter sa fonction pour devenir acteur professionnel. Sa passion, il la place dans son hobby : jouer sur une scène. Un autre est tellement passionné par son métier que c’est à peine s’il a encore du temps à consacrer à d’autres occupations. Une telle personne placera sa passion dans son emploi.

Cinq questions pour vous aider à dégager votre horizon

Vous ne vous sentez pas très bien dans votre emploi actuel ? Vous n’êtes certainement pas une exception mais il vous revient de mettre au jour les raisons sous-jacentes de cette insatisfaction. Et, parfois, il vous faudra chercher loin – ce que beaucoup de personnes redoutent, raison pour laquelle elles renoncent trop rapidement et laissent le problème stagner. Non, si vous envisagez vraiment de réorienter votre carrière, alors, vous devrez y consacrer du temps et de l’énergie. Les questions suivantes vous aideront à dégager votre horizon.

1. Que ferais-je si, demain, je gagnais au lotto ?

La question peut sembler étrange mais il y a de fortes de chance qu’elle vous oriente précisément sur vos intérêts réels. En effet, que feriez-vous si vous ne deviez plus travailler pour l’argent ? Dans quoi trouvez-vous réellement du plaisir ?

2. Qu’est-ce que je sais bien faire ?

Examinez votre travail actuel. À propos de quel aspect de votre paquet de tâches recevez-vous un feed-back positif ? Passez également sous la loupe d’autres activités. Peut-être que, durant vos loisirs, vous êtes un capitaine ou un coach hors pair de votre équipe de volley ? Vous aimez cuisiner ? Travailler trois heures dans le jardin vous permet de faire retomber illico le stress de la journée de travail ? Cela signifie que vous aimez travailler avec vos mains : c’est très intéressant pour déterminer dans quelle direction réorienter votre carrière.

3. Qu’est-ce que je fais bien selon ma famille ou mes amis ?

Demandez, parmi ceux qui vous connaissent bien, ce qui vous caractérise le plus, ou en quoi vous avez le plus de facilité. Ils pourraient vous fournir des réponses très intéressantes !

4. Que jugez-vous important dans la vie ?

Gagner beaucoup d’argent. Faire carrière. Rencontrer des gens intéressants. Accueillir les amis et la famille. Vois grandir vos enfants. Ce que vous jugez important déterminera à quel type de jobs vous voudrez vous atteler.

5. Quelles sont mes ressources pour un changement de carrière ?

Une carrière, cela ne s’abandonne pas du jour au lendemain. Vous trouverez peut-être souhaitable de suivre une formation en soirée. Changer de secteur signifie également souvent que vous recommencerez en bas de l’échelle et devrez accepter un salaire moins élevé. Balisez bien à l’avance votre parcours, de manière à ne pas devoir abandonner, au cas où les choses s’avéreraient temporairement plus difficiles.  Il faut que cela soit bien clair : une réorientation de carrière n’est pas une expérience « sans engagement ». Il importe donc que vous posiez un choix mûrement réfléchi. Mais celui qui réussit sa réorientation trouve davantage de satisfaction au travail et à côté !

More From the Blog...