Vous intégrez un nouveau salarié ? Évitez ces 3 erreurs courantes lors de l’onboarding

Publié par Robert Half 10/08/2018

Il n’y a pas de recette d’ onboarding qui marche à 100 % pour toutes les entreprises. Chaque organisation est différente, et chaque employé est différent.

Nous remarquons pourtant que les mêmes fautes reviennent régulièrement lors de l’intégration de nouveaux salariés. Des erreurs faciles à éviter. Jetez donc un coup d’œil aux méthodes suivantes. Elles ne vous semblent que trop familières ? Fuyez-les afin que, la prochaine fois que devrez accueillir un employé fraîchement recruté dans l’entreprise, sa prise de poste se déroule plus facilement. Vous aurez ainsi moins de risque qu’il ou elle veuille immédiatement prendre la porte.

 

L’osmose

Il n’existe aucun processus formel d’orientation ou d’intégration pour les nouveaux salariés. Vous les laissez observer les autres et poser des questions lorsque quelque chose n’est pas clair. « Ils ont été suffisamment brillants pour être sélectionnés parmi tous les autres candidats, alors ils doivent être en mesure de comprendre par eux-mêmes ce qu’il y a à savoir à propos de leur poste, de l’entreprise et de notre manière de travailler. »

 

Pourquoi ça ne marche pas :

Cette méthode néglige le fait qu’il est très difficile pour les employés de saisir toutes les nuances d’une entreprise, tout en cherchant à découvrir ce que l’on attend d’eux. Plus grave encore, vous créez ainsi une sorte d’indifférence générale qui peut très vite avoir des conséquences sur les prestations de votre personnel.

Un autre problème rencontré avec cette méthode, c’est que de nouveaux employés n’osent pas toujours poser des questions en permanence, ce qui signifie qu’ils n’obtiendront des réponses et des conseils qu’une fois qu’ils auront commencé à faire des fautes.

 

Le « Faites juste la même chose que Marc »

Marc peut aussi s’appeler Pierre, Nadia ou Julie. Bref, n’importe qui, tant qu’il ou elle travaille pour votre entreprise depuis suffisamment longtemps. Avec cette méthode, le nouvel arrivant se voit attribuer un mentor — l’un de vos collaborateurs expérimentés —, mais ce dernier ne reçoit aucune instruction spécifique quant à l’approche que l’on attend de lui et, par conséquent, n’apporte pas grand-chose.

 

Pourquoi ça ne marche pas :

Marc et son nouveau collègue n’ont peut-être absolument rien en commun, ce qui fait que la communication s’avère laborieuse dès le premier jour. Un autre problème qui risque de se poser, c’est que cette méthode oblige le nouveau venu à se borner à observer la manière dont Marc travaille.

De plus, votre nouveau salarié adopte bien davantage que la méthode de travail de son mentor. Peut-être Marc nourrit-il certaines frustrations envers l’entreprise. Sans instructions claires, et sans réflexion poussée sur la personne que vous désignez comme mentor, vous fragilisez votre propre système.

 

Le film d’entreprise

Votre entreprise a réalisé un film génial. En un quart d’heure seulement, il explique aux nouveaux salariés tout ce qu’ils ont à savoir. Vous les mettez devant l’écran, et ils n’ont qu’à regarder. Ou, pire encore, pour leur premier jour de travail, vous leur envoyez un mail avec lien vers l’intranet en leur disant d’aller y jeter un œil lorsqu’ils auront un moment.

 

Pourquoi ça ne marche pas :

Un film, aussi bon soit-il, ne répond à aucune nouvelle question. Vous ne savez même pas si votre recrue le regarde avec attention ou pas. De plus, la chance que ce film donne des informations spécifiques sur chaque poste est infime.

En ayant uniquement recours à la technologie sans que vous, ou aucun autre membre du management ne se montre, il y a fort à parier que vos nouveaux salariés penseront que vous considérez leur onboarding comme une formalité, et que vous êtes tout simplement trop débordé pour les accueillir et aider à leur intégration.

 

L’onboarding contribue au développement des talents

De toutes les fonctions à responsabilités d’une entreprise, ce sont celles qui ont trait au développement des talents qui, étant donné le marché du travail actuel sur lequel les bons candidats sont devenus une ressource précieuse, se révèlent les plus essentielles. Vous voulez que vos candidats vous surprennent, vous impressionnent. Mais, pour ce qui est d’attirer et de conserver ses employés, ce n’est pas toujours la solution.

Au cours du processus de recrutement, vous avez convaincu le candidat d’accepter votre offre d’emploi. Il fait maintenant partie de votre organisation, mais ce n’est pas la fin du voyage.

Prenez le temps d’optimaliser vos processus de recrutement, d’ embauche et d’intégration. Après tout, vous avez investi beaucoup de temps et d’efforts pour recruter le candidat idéal. Faites donc tout votre possible pour le garder.

 

Vous voulez tirer le meilleur de vos collaborateurs ?

Recevez nos conseils tous les mois

 

Plus d'articles...