La phrase finale parfaite pour votre lettre de motivation

Publié par Robert Half 17/01/2017

La rédaction d’une lettre de motivation est souvent fastidieuse. Il n’est pas facile de trouver une accroche approprieé. Mais au fur et à mesure que les phrases s’alignent sur le papier ou sur votre écran, votre confiance en vous grandit. Vous écrivez donc le dernier paragraphe et la conclusion presqu’avec les yeux fermés… Ou vaut-il mieux les garder ouverts ? La phrase finale de votre lettre de motivation est, en effet, tout aussi importante que l’accroche.

 

L’objectif de la phrase finale

Vous vous demandez peut-être si les recruteurs prennent la peine de lire la totalité de votre lettre de motivation (et donc s’ils arrivent jusqu’à la phrase finale). Si vous structurez bien votre lettre,, la question ne se pose pas. Écrivez-la en gardant en tête qu’il la lira de bout en bout : chaque phrase compte. Et ce sera surtout l’apothéose qui incitera (ou non !) votre futur employeur à saisir le téléphone pour prévoir un entretien d’embauche.

La phrase finale de votre lettre de motivation : recommandations

Sûr de soi, mais pas arrogant

La lettre de motivation idéale (et certainement la phrase finale) doit garantir un juste milieu : montrez-vous sûr de vous mais pas trop arrogant. Vous devez encourager le destinataire à vous contacter, mais il ne peut pas avoir l’impression qu’il y est obligé. « Je vous contacterai bientôt pour fixer un entretien » est donc un exemple de phrase à éviter. Vous pensez peut-être donner l’impression de prendre des initiatives et d’être entreprenant, mais une telle conclusion vous fera surtout passer pour quelqu’un d’égoïste et impoli. Vous serez beaucoup plus convaincant avec une phrase comme « Vous trouverez en pièce jointe mon CV, que je vous exposerai avec plaisir lors d’un entretien. » De cette manière, vous exprimez aussi votre souhait, mais vous laissez le lecteur libre de de faire ce qu’il veut.

Votre valeur ajoutée

La phrase « Grâce à cet emploi, j’espère améliorer mes connaissances en... » peut sembler être une bonne conclusion, mais ce n’est pas le cas. Même si vous restez courtois et serein, vous envoyez le mauvais signal. Cette phrase restera dans l’esprit du recruteur lorsqu’il aura reposé votre lettre, or elle se focalise sur ce que son entreprise peut vous apporter et non l’inverse. En réfléchissant à ce que votre employeur veut lire, vous vous rendrez compte que ce n’est pas la meilleure approche. Avec une phrase telle que « Je vous expliquerai volontiers lors d’un entretien ce que je peux apporter à votre entreprise », vous vous positionnez subtilement comme un véritable atout pour l’entreprise.

Évitez les clichés

Quelle que soit la phrase finale ou l’approche que vous choisirez, évitez tout cliché. « Dans l’attente de votre réponse » est un exemple de conclusion banale et passive. Vous donnez l’impression que vous avez fourni peu d’efforts pour trouver une conclusion adaptée. La formule « D’avance, je vous remercie pour votre temps » est aussi récurrente mais médiocre, et ne convaincra en rien le lecteur d’agir (c’est-à-dire de vous appeler pour fixer un rendez-vous).

Plus d'articles...