Comment gérer les pessimistes dans votre équipe ?

Publié par Robert Half 08/06/2017

Les pessimistes sont nocifs pour l’ambiance au sein d’une équipe et les gérer prend pas mal de temps. Pour éviter que leur état d’esprit négatif déteigne sur l’ensemble de l’équipe, mieux vaut prendre les devants. Voici quelques pistes.

Pessimisme : cherchez la cause

Lorsqu’un collègue adopte une attitude négative, c’est toujours pour une raison précise. Cette personne est peut-être malheureuse parce qu’elle n’a pas eu droit à une augmentation ou simplement parce qu’elle n’a pas confiance en ses capacités professionnelles. C’est au chef d’équipe de déceler la cause de ce comportement négatif, avant de prendre des mesures. Si la raison est claire, il sera beaucoup plus facile de remotiver le collaborateur.

Changer le comportement

Il est bien plus simple et efficace de changer l’attitude négative d’une personne que de la convaincre de modifier sa vision des choses. Ces tactiques vous aideront à transformer un état d’esprit négatif de manière proactive.

1.     Discutez du problème

Il est pratiquement impossible de résoudre des problèmes sans en parler. Le collaborateur concerné n’a peut-être pas conscience de la manière dont ses collègues perçoivent son attitude. Organisez un entretien individuel avec cette personne et expliquez-lui l’impact de ses remarques négatives sur l’ensemble de l’équipe. N’oubliez pas de donner également un feedback positif, afin que le collaborateur ne ressorte pas de l’entretien avec un sentiment pénible.

2.     Reformulez les remarques négatives

Si le collaborateur concerné émet de nouveau une remarque négative, ne vous contentez pas d’encaisser son commentaire : demandez-lui des précisions. Que veut-il dire exactement ? Comment améliorer les choses ? Demandez-lui aussi de compléter son commentaire négatif par des remarques positives ou constructives. Cette note positive fera un monde de différence.

3.     Impliquez toute l’équipe

Établissez des normes pour l’ensemble de l’équipe afin de contrer une attitude négative. Tous les membres de l’équipe devront se plier aux mêmes règles, ce qui permettra une cohésion sociale. Le collègue pessimiste ne se sentira pas visé et pourra confronter son attitude à des directives claires.

Pas d’amélioration ? Tranchez !

Si vous avez vraiment tout essayé en vain, demandez-vous si le collaborateur concerné est réellement fait pour la fonction qu’il exerce. Il serait peut être plus à sa place dans un autre département de l’entreprise ou – dans le pire des cas – un licenciement s’impose. Un entretien d’évaluation est quoi qu’il en soit indiqué.

Négativité positive

Attention : la négativité n’a pas toujours des conséquences négatives. En gérant bien la situation, vous pouvez métamorphoser les collaborateurs négatifs en esprits critiques/sceptiques, qui s’avèreront utiles pour prendre des décisions nuancées. 

Plus d'articles...