Éviter le burnout ? Prenez soin de vous-même !

Publié par Robert Half 15/12/2014

Auparavant, il arrivait qu’on dise d’une personne qu’elle était « surmenée ». Ensuite, le stress est passé au rang d’ennemi n° 1 de l’employé. Actuellement, bien des travailleurs sont absents pour cause de burnout,

incontestablement la maladie du stress de notre ère. Comment reconnaître les symptômes d’un burnout ? Et surtout : comment éviter d’en devenir la proie ?

Inscrivez-vous à notre newsletter

Les causes du burnout

Le burnout ne s’empare pas de vous du jour au lendemain. Dans un burnout, c’est le corps qui envoie le signal que « trop, c’est trop ». La plupart du temps, le burnout est précédé d’une longue période de stress et de surcharge mentale. Ce stress peut résulter de différents facteurs, qui ne sont pas nécessairement les mêmes d’une personne à l’autre :

  • Perfectionnisme : Si vous exigez de vous-même la perfection pour tout et en tous temps, vous vous imposez une charge de travail colossale et parfaitement irréaliste. Cela se traduit généralement par une grande quantité d’heures supplémentaires et par un déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée.
  • Sens exagéré des responsabilités : La loyauté vis-à-vis de votre employeur est une bien belle chose, mais il faut mettre des limites à votre disponibilité. Si vous êtes accessible à toute heure du jour, votre patron et vos collègues auront tôt fait de trouver votre attitude très intéressante, mais ce n’est pas une situation saine. Ne laissez pas votre travail contrôler votre vie et pensez à éloigner votre smartphone de temps en temps.
  • Conflit de valeurs : De nombreuses personnes finissent par être à bout de forces parce que le travail qu’elles effectuent ne cadre pas avec leurs propres valeurs. Un travail qui n’apporte pas de satisfaction peut parfaitement générer un burnout, c’est même l’une des situations idéales. Les pensées négatives relatives à votre travail peuvent ébranler votre vie. Ne laissez pas les choses aller si loin.
  • Absence de contrôle : L’absence de contrôle sur la nature et le rythme de votre travail est préjudiciable à votre épanouissement professionnel. Nous travaillons mieux lorsque nous déterminons nous-mêmes notre propre agenda et notre propre rythme de travail. Ceux qui n’ont aucune envie d’être tous les jours au bureau de 9 heures à 17 heures alors qu’ils préféreraient aller chercher les enfants à l’école à 16 heures et se remettre au travail quelques heures le soir éprouveront les plus grandes difficultés à rester motivés.

Comment éviter un burnout ?

Par bonheur, vous pouvez faire beaucoup pour préserver l’équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie privée, et ainsi éviter un burnout.

  • Définissez ce que vous attendez de votre travail : Que jugez-vous important dans la vie ? Et, par voie de conséquence, dans votre travail ? Vous aimez prendre des responsabilités et vous êtes un leader né ? À moins que vous ne préfériez être au service des autres ? Vous jugez le rythme neuf-cinq préférable au travail pendant le week-end ? Vous privilégiez le travail à temps partiel pour pouvoir vous occuper des enfants ? Votre travail prend beaucoup de place dans votre vie. Prenez donc le temps d’y réfléchir et veillez à définir précisément ce que vous voulez.
  • Recherchez un exutoire créatif : Pour décrocher de vos soucis professionnels, rien de tel qu’un exutoire créatif. Quelque chose dans quoi vous puissiez vous investir à fond et qui emplisse vos pensées. Untel aura plaisir à faire du théâtre amateur pendant ses temps libres, tel autre préférera faire du jogging. Qu’est-ce qui vous aide à oublier quelque peu votre travail ?
  • Prenez du temps pour bouger et vous détendre : Continuer indéfiniment sur la même voie conduit droit au burnout. Prenez régulièrement des pauses. Pour manger, faire du sport, bavarder avec un collègue à propos du dernier week-end. Ces pauses sont salutaires pour rétablir le calme dans votre esprit et pour recharger vos batteries avant de vous remettre au travail à tête reposée.
  • Entretenez vos contacts sociaux : Une personne qui a du travail jusque par-dessus la tête et a le sentiment de ne plus pouvoir continuer est généralement encline à garder ce genre de soucis pour elle. Alors que c’est justement l’inverse qu’il faut faire. Faites part de vos problèmes, cherchez du soutien auprès d’amis ou de la famille. Ne fuyez pas vos contacts sociaux : vous éviterez de tomber dans une spirale de pensées négatives.

Il existe de nombreuses manières d’éviter un burnout. Prenez soin de vous-même, restez attentif aux signaux que votre corps vous envoie. Ce n’est qu’ainsi que vous préserverez votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Inscrivez-vous à notre newsletter

More From the Blog...