Décevoir les collègues : cela fait aussi partie d'un bon leadership

Publié par Robert Half 06/04/2016

C'est comme avec les enfants : si les parents ne leur refusent jamais rien, ils pensent que tout leur tombe tout cuit dans le bec. Il en est de même – de manière moins grotesque, bien entendu – pour vos employés. Si leurs erreurs sont excusées ou si au contraire elles mènent à des sanctions, ils n’en tireront aucune leçon et leur marge de croissance n’évoluera pas. Et évidemment, c'est exactement ce que vous voulez éviter en tant que leader d'entreprise car ce que vous souhaitez c’est aider vos employés à s’améliorer dans leur emploi. Comment faire pour atteindre cet objectif ? Voici quelques conseils pour assurer un bon leadership qui fait rayonner les employés. Numéro un : vous devez de temps à autre décevoir vos employés.

 

Ne le faites pas vous-même ...

Le fait de prendre à leur charge certaines tâches de leurs collaborateurs constitue une des erreurs les plus courantes que font les nouveaux leaders. Ils le font pour éviter un faux pas éventuel ou corriger une erreur. C'est compréhensible, mais à long terme cela donne rarement un bon résultat. Les employés doivent en effet avoir l'occasion d'apprendre de leurs erreurs. Le mot 'erreurs' est peut-être trop fort pour qualifier de petits faux pas, mais l'idée est la suivante : il peut s’agir d’une mauvaise appréciation de la situation, d’un manque de maturité ou d’un choix de formulation contestable... Très souvent, ces situations sont attribuables à un manque d'expérience de l'employé en question.

... mais donnez un feedback bien pensé

Pour assurer un bon leadership, il est préférable de donner à votre employé un feedback approfondi. Expliquez-lui pourquoi vous estimez que son approche n'était pas la bonne, ou mieux encore : demandez-lui comment à son avis il aurait pu faire mieux. Un bon feedback s'adresse toujours à la personne qui en a besoin. Très souvent, elle sait elle-même où le bât blesse. Si elle ne le sait pas, la réponse viendra après quelques questions bien ciblées. Pour cela, sondez les sentiments et pensées de l'employé afin qu'il cherche en lui les explications et les solutions possibles à son problème. Ainsi, vous détournez l'attention du messager vers le destinataire du feedback, ce qui est important pour contrer une atmosphère négative. Le feedback doit toujours être fondé, bienveillant et donc constructif.

N'entrez pas dans les détails

Donner des explications détaillées sur la manière dont vous attaqueriez le problème est un autre réflexe à éviter. C'est à l'employé de tirer ses propres leçons de la situation et ensuite de rechercher lui-même des solutions ou une approche différente (ou meilleure ?). Cette analyse peut être différente pour chacun. Par conséquent, assurez un bon leadership en donnant à votre employé la liberté de trouver son propre chemin. Il en sortira certainement plus fort et plus confiant.

Entretiens d'évaluation ou suivi continu ?

Dans beaucoup d'entreprises, l'évaluation des employés se fait à des moments déterminés. Par exemple, l'entretien d'évaluation classique ou les évaluations de performances récemment mises en place, qui sont effectuées plus fréquemment. C'est à vous de déterminer quelle est la meilleure manière d'évaluer vos employés. Selon le secteur et la nature du travail, un suivi continu des employés peut s'avérer plus efficace. Ceci suppose bien sûr une culture d'entreprise ouverte dans laquelle les employés donnent régulièrement leur feedback, non seulement les uns aux autres mais également à leurs supérieurs.

Un bon leadership consiste à écouter vos employés

En tant que leader, vous devrez de temps à autre décevoir vos employés en refusant de résoudre certains problèmes à leur place. De plus, offrir une oreille attentive peut souvent révéler des notions utiles. Donner du feedback et une réflexion orientée solution : ce sont deux éléments de la culture d'entreprise du futur et même d'aujourd'hui. Intégrez-les immédiatement dans votre vision et dans votre stratégie d'entreprise.

More From the Blog...