Comment tirer le maximum des jobs étudiants, à la fois financièrement et sur le plan du contenu ?

Publié par Robert Half 17/05/2016

Un job étudiant, rien de tel pour se faire un peu d’argent de poche, mais aussi pour acquérir une expérience professionnelle intéressante. Mais comment en tirer le maximum, tant financièrement que sur le plan du contenu ? Suiviez le guide. 

Choisissez un job d’étudiant qui colle à vos intérêts 

Vous êtes intéressé(e) par la finance, les IT, le marketing ou l’administration ? Choisissez un job d’étudiant qui vous colle à la peau et se situe dans la sphère de vos intérêts. Ce faisant, vous apprendrez déjà des choses sur le domaine qui vous occupera plus tard et – plus important encore – votre job étudiant vous motive jusqu’à son terme. En effet, il n’a guère de sens qu’au bout de deux jours vous vous rendiez déjà au travail avec des pieds de plomb. Votre lassitude ne vous apporte strictement rien et votre employeur temporaire appréciera modérément. 

Quel emploi avez-vous envie d’exercer plus tard ? Optez pour un job d’étudiant qui vous permette d’accumuler une expérience intéressante. Vous aimeriez déployer vos talents dans le secteur financier, dans le secteur artistique, dans les soins de santé ou dans le secteur alimentaire ? Efforcez-vous de de rechercher le bon job d’étudiant dans le secteur correspondant. Ainsi, vous en apprendrez plus sur votre secteur de prédilection et il ne fait pas de doute que vous en récoltiez des fruits plus tard. 

Si en tant qu’étudiant, vous vous mettez au service d’un secteur qui vous parle, vous en retirerez tous les bénéficies au moment de lancer réellement votre carrière professionnelle. Qui sait, votre job d’étudiant peut être un tremplin vers votre premier vrai poste ! 

 

N’accordez pas trop de poids à l’aspect financier

Ne faites donc pas n’importe quoi, même si cela semble intéressant et qu’on vous le sert sur un plateau. N’accordez pas plus de poids qu’il n’en faut à l’aspect financier. Certes, certaines entreprises vous permettent de gagner beaucoup d’argent mais si vous n’apprenez rien, si vous n’êtes jamais amené à relever un défi, allez voir ailleurs. De cette manière, vous accumulerez de l’expérience et votre CV n’en sera que plus riche. Un job étudiant intéressant peut également constituer le début d’un plan de carrière mûrement réfléchi.  

Ouvrez les yeux et les oreilles 

Tout le temps que vous occupez votre poste étudiant, ouvrez grand les yeux et les oreilles. Rencontrez le plus de personnes possible et parlez avec tout le monde. Vous vous constituerez peu à peu un réseau qui vous sera utile plus tard. 

Travaillez 50 jours sans cotisations sociales 

Si vous travaillez un maximum de 50 jours en tant qu’étudiant, ni vous ni votre employeur ne doit payer de cotisations sociales. Ces 50 jours, vous pouvez les prester pendant l’année scolaire ou pendant les vacances. Chaque jour – donc également les jours prestés lors des week-ends et des jours fériés – est comptabilisé. 

Combien gagnez-vous ? 

Pour un job étudiant, vous avez droit au même salaire que n’importe quel autre employé de l’entreprise occupant la même fonction. Ce salaire est fixé par la CCT du secteur dans lequel l’entreprise est active. Faute de CCT, vous avez droit au revenu minimum garanti. Lequel dépend également de votre âge. 

Astuce : si vous signez un contrat étudiant, les trois premiers jours sont considérés comme des journées à l’essai. Tant l’étudiant jobiste que l’employeur peut mettre un terme à la relation de travail au bout de ces trois jours sans préavis. 

More From the Blog...