Comment réussir votre entretien d’évaluation ? | Robert Half

Pour beaucoup, le moment le plus redouté de l’année est l’entretien d'évaluation.

Les employés pensent souvent qu’ils n’ont pas leur mot à dire lors de cette rencontre, mais rien n’est moins vrai. D’où l’importance de bien s’y préparer ! Pour que l’échange soit constructif pour les deux parties, vous devez comprendre que votre apport est aussi important que celui de votre manager. La préparation de cette évaluation suppose certes quelques efforts de votre part, mais elle vous permettra d’aborder l’entretien, et ses suites, avec confiance. Rien n’est plus frustrant que de se rendre compte après coup que vous avez oublié de mentionner des réussites importantes ou de poser des questions clés. Grâce à nos conseils, votre prochain entretien se passera comme sur des roulettes !

Téléchargez notre Guide des Salaires

1. Sachez à quoi vous attendre

En quoi consiste exactement un entretien de fonctionnement ? De nos jours, l’entretien de fonctionnement est généralement l’occasion pour les managers d’évaluer les prestations des employés. La deuxième partie de l’entrevue est la plupart du temps axée vers l’avenir. Le manager vous fera part des progrès qu’il attend de vous et formalisera souvent ses attentes sous forme d’un plan de développement défini dans le temps. Il peut aussi arriver que l’on vous demande de compléter un questionnaire d’autoévaluation préalablement à l’entretien. Ce type d’exercice tend à se généraliser à mesure que les entreprises se dotent de systèmes de gestion de la performance. L’autoévaluation en facilite le suivi. Si votre employeur ne vous remet pas un tel questionnaire, essayez d’obtenir une copie du scénario standard suivi lors des entretiens de fonctionnement. Vous pourrez ainsi vous faire une idée des aspects de vos prestations qui ont le plus de chance d’être abordés. Tenez aussi compte du fait que les employeurs préfèrent souvent réserver les questions liées aux augmentations de salaire, aux primes et aux promotions à un entretien distinct, afin de bien faire porter l’accent sur les prestations lors de l’entretien de fonctionnement. 

2. Documentez vos succès

Faites le bilan de vos résultats depuis l’évaluation précédente. Si vous travaillez encore à la réalisation de certains des objectifs fixés par votre supérieur, préparez-vous à parler de vos progrès ou des difficultés que vous rencontrez, et pourquoi. Relisez votre descriptif de fonction. Reflète-t-il encore correctement vos responsabilités actuelles ? En tant que professionnel, il se peut que vous ayez reçu des responsabilités supplémentaires en cours d’année et que le contenu de vos tâches ait changé ou se soit élargi depuis votre dernière évaluation. Veillez à ce que votre employeur sache exactement quelles contributions vous apportez à l’entreprise. Donnez des exemples de situations dans lesquelles vous avez redoublé d’efforts pour aider l’entreprise à atteindre des objectifs importants. Mettez l’accent sur les prestations dont vous savez qu’elles ont contribué aux bons résultats de l’entreprise ou à l’amélioration de l’efficacité globale. Ces résultats en disent long sur votre valeur en tant qu’employé. Soyez honnête, sans fausse modestie !

3. Dressez la liste de vos attentes

Réfléchissez à ce dont vous avez besoin en tant que collaborateur de l’entreprise et de professionnel. Lors de l’entretien, le manager vous expliquera ce qu’il attend de vous, mais il est important que vous œuvriez dans le même sens. Dressez une liste d’objectifs à court et long terme. Par exemple : me familiariser rapidement avec un nouveau logiciel afin de faciliter l’exécution de mes tâches, entamer une formation professionnelle d’ici la fin de l’année, etc. Si votre manager connaît vos ambitions, il ou elle sera mieux à même d’accompagner votre évolution au sein de l’entreprise.

4. Entretien d'évaluation : parez aux mauvaises surprises

Il est à espérer que rien de ce qui se dira lors de l’entretien de fonctionnement ne vous fera tomber des nues. Si tel devait malgré tout être le cas, demandez à votre manager s’il est possible de vous concerter plus régulièrement. Cela vous permettra de vous assurer que vous continuez à combler ses attentes tout en lui démontrant vos progrès. Gardez avant tout à l’esprit qu’un entretien efficace se mène à deux et qu’une préparation consciencieuse ne peut que contribuer à l’avancement de votre carrière. Bonne chance ! Cet article a été initialement publié sur le blog Work Life de Robert Half Australie.

Téléchargez notre Guide des Salaires

Tags: salaire

Partagez cette page