Comment réussir l’entretien de sortie?

Publié par Robert Half 18/11/2016

Un collaborateur qui part a toujours une ou plusieurs raisons de le faire. Pour découvrir pourquoi un employé quitte votre entreprise, conviez-le à un entretien de sortie.

En effet, il ressort souvent de cette dernière entrevue formelle entre employeur et employé des informations précieuses sur le fonctionnement de l’entreprise et, surtout, sur la façon de l’améliorer. En organisant – et en structurant – de tels entretiens, vous pourrez apprendre les raisons précises du départ de l’employé et exploiter ces informations pour éviter que d’autres ne vous quittent pour les mêmes raisons. Tout profit pour qui veut conserver son personnel !

Respect mutuel

Pour les deux parties, il importe que l’entretien de sortie se déroule dans un climat de respect mutuel. Or, les raisons du départ de l’employé tiennent souvent à des faiblesses dans la structure de l’entreprise et il peut même arriver que son supérieur direct joue un rôle décisif dans l’affaire. Autant dès lors veiller à ce que l’entretien de sortie soit mené par un responsable du personnel, ou en présence d’un de ceux-ci. Somme toute, il s’agit avant tout d’obtenir un retour sur la politique du personnel de votre entreprise et le directeur RH est la personne tout indiquée pour collecter ces informations, les traiter et les répercuter auprès de la direction.

L’entretien de sortie ou l’occasion d’apprendre

L’entretien de sortie a pour but premier de récolter des informations sur les raisons du départ d’un employé. Il est donc essentiel de poser les bonnes questions. Ne posez pas uniquement des questions ouvertes : intéressez-vous aussi aux motivations et aux aspirations du collaborateur, et voyez dans quelle mesure il y a été répondu. On peut très bien débuter l’entretien en demandant à l’employé quelle impression il garde des mois ou des années passés dans l’entreprise. Mais la réponse à cette question permettra rarement de se faire une idée globale des raisons de son départ. Il faut donc aussi s’attacher à des éléments spécifiques :

  • la relation et la collaboration avec les collègues,
  • le mode de gouvernance au sein de l’entreprise,
  • la structure de l’organisation,
  • la nécessité d’offrir des possibilités d’évolution de carrière et des formations complémentaires,
  • le salaire et les avantages extra-légaux.

En explorant ces facteurs externes, vous découvrirez rapidement si le départ de l’employé est imputable à des raisons liées à l’organisation de l’entreprise. N’était-il pas satisfait du salaire ou d’autres formes de rémunération des prestations (commissions et bonus, par exemple) ? N’a-t-on pas suffisamment répondu au besoin en formation ou en évolution de carrière ? Ou faut-il repenser le mode de gouvernance au sein de l’entreprise ?

Préparer l’entretien de sortie

Comme nombre d’autres questions, l’entretien de sortie exige lui aussi une solide préparation. Examinez au préalable le parcours de l’employé, pour vous faire une idée de l’expérience, de l’expertise et du réseau qu’il s’est constitués. Vu que tout cela part en même temps que l’employé, autant en faire un inventaire précis. En outre, cette préparation alimentera l’entretien et donnera le sentiment à l’employé que son avis est vraiment pris en compte. Informez l’employé de votre intention d’organiser un entretien de sortie et exposez-lui clairement le but, la durée et la teneur de celui-ci. N’oubliez pas que rien n’oblige un employé à prendre part à un tel entretien, pas plus qu’à répondre à toutes les questions. Veillez donc à ce que les choses se déroulent dans un climat de décontraction et de confiance. De la sorte, l’entretien de sortie apportera une plus-value à toutes les parties et permettra à l’employeur et à l’employé de conclure leur collaboration en professionnels. Car, au bout du compte, un ancien employé heureux est la meilleure publicité pour votre entreprise !

Contactez le bureau le plus proche

Découvrez tous nos bureaux

More From the Blog...