Comment recruter les jeunes diplômés ?

Publié par Robert Half 17/06/2016

Vous êtes à la recherche de nouveaux employés ? Il y a alors de grandes chances que vous vous tourniez (du moins en partie) vers le groupe des nouveaux venus sur le marché de l’emploi : les jeunes diplômés. Ces employés potentiels peuvent représenter un atout majeur pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Quels sont les éléments que vous devez prendre en considération avant d’engager de jeunes diplômés ?

Jeunes diplômés : privilégiez la qualité à la quantité

​Lorsque vous recrutez de nouveaux employés, vous pouvez en général vous fier à leurs références et expériences de travail précédentes. Ce n’est cependant pas le cas pour ces jeunes fraîchement sortis des bancs de l’école. Comment réduire cette longue liste de jeunes diplômés à un seul et unique candidat parfait ?

De nombreux jeunes diplômés ont tendance à gonfler leur C.V. Tournez-vous plutôt vers les jeunes dont le C.V. est un peu moins fourni, mais ayant connu une réussite particulièrement remarquée. Prenons l’exemple d’un jeune qui a travaillé bénévolement auprès du même employeur pendant de nombreuses années. Vous pouvez en déduire qu’il est fiable et fait preuve d’une grande éthique de travail.

Les passions développées par les candidats depuis leur plus jeune âge peuvent également vous fournir des informations plutôt pertinentes. Un jeune qui lorsqu’il était étudiant achetait des maillots de football par lot avant de les revendre à ses camarades de classe fait preuve d’un véritable esprit commercial et d’entreprise.

La résistance mentale mise à l’épreuve

On accordait auparavant une grande d’importance aux notes décrochées par les jeunes diplômés. Ce critère objectivement quantifiable semblait particulièrement adapté pour séparer rapidement le bon grain de l’ivraie. On a cependant très vite pris conscience qu’une grande distinction ne signifie par grand-chose par rapport aux capacités de communication ou de supervision d’une personne.

Si vous pouvez apprendre beaucoup aux jeunes diplômés, vous ne pourrez cependant jamais changer leur caractère. Il convient dès lors d’effectuer une sélection approfondie. La résistance mentale est particulièrement importante. Pour la tester, évitez de limiter l’entretien d’embauche à une simple conversation. Demandez par exemple aux candidats d’effectuer une brève présentation à laquelle ils ne sont pas préparés. Vous pouvez ensuite leur laisser quelques minutes et leur permettre de présenter à nouveau les informations sous un angle nouveau à la moitié du temps.

Ne rendez pas votre verdict trop rapidement

To hire or not to hire ? La réponse à cette question se révèle la plupart du temps très vite évidente au cours de l’entretien d’embauche. Dans les cas les plus extrêmes, les directeurs RH décident même dans la minute s’ils vont engager ou non une personne. Ne vous laissez pas séduire par cette approche rapide face à de jeunes diplômés. Dans le meilleur des cas, ils ont déjà dû se présenter et présenter leurs idées au moins une fois à leurs camarades de classe. Même dans ce cas, un manque d’expérience peut souvent leur jouer des tours. N’oubliez pas qu’il s’agit souvent pour eux de la première fois qu’ils postulent et que cela peut prendre un peu de temps avant qu’ils ne vous montrent tout ce dont ils sont capables.

Pour briser leur carapace plus rapidement, organisez l’entretien dans un lieu non conventionnel. Convenez par exemple d’un moment calme à la cafétéria ou faites visiter l’entreprise au candidat pour le mettre à l’aise.

More From the Blog...