Comment profiter au mieux de l’expérience de votre mentor ?

Publié par Robert Half 18/02/2015

Peut-être êtes-vous spontanément plus attiré(e) par un certain style de management, mais sachez que tous les types de leadership sont riches d’enseignements.

Ce qui compte, c’est de faire preuve d’ouverture d’esprit et de réceptivité envers le style de votre supérieur. Chaque style de management dispose donc de ses propres atouts pour booster votre carrière professionnelle. Un ‘manager directif’ vous donnera peut-être envie de travailler plus efficacement, alors qu’un ‘manager collaboratif’ vous apprendra à respecter les opinions et points de vue d’autrui. Un ‘manager persuasif’ vous incitera pour sa part à faire preuve d’une plus grande créativité, alors qu’un ‘manager analytique’ vous encouragera à aller au fond des choses et à concentrer vos efforts. Si la plupart des managers sont capables de témoigner une forme quelconque de leadership à leur personnel, d’autres ne disposent pas de compétences de leadership suffisamment développées. Si votre manager ne brille pas par ses qualités de leader, mettez-vous en quête d’un autre mentor qui saura vous prodiguer des conseils de carrière utiles. Peut-être un(e) collègue plus expérimenté(e) ou un autre contact professionnel acceptera-t-il (elle) de vous aider. L’essentiel est de trouver quelqu’un qui puisse vous conseiller et vous encourager à atteindre vos objectifs.

Suivez nos conseils pour profiter au mieux de l’expérience de votre mentor :

Formulez un plan et identifiez les moyens de le réaliser. Pour vous dispenser le meilleur coaching possible, votre mentor doit connaître vos objectifs. En cas de doute, demandez-lui de vous aider à clarifier vos objectifs.

Apprenez les règles du jeu. N’hésitez pas à demander à votre mentor quelle attitude adopter face à des situations délicates ou politiques. Votre mentor est un puits de connaissances professionnelles, de sagesse et d’expérience et son coaching peut s’avérer inestimable face aux défis.

Ne négligez pas les préliminaires. Demandez conseil à votre mentor avant une réunion ou une présentation importante. Ces ’réunions préliminaires’ sont souvent l’occasion d’un coaching de dernière minute qui vous aidera à atteindre les résultats escomptés.

Faites preuve de professionnalisme. Votre mentor vous adressera parfois des critiques constructives. Ne vous mettez alors surtout pas sur la défensive. Restez ouvert(e) à ses remarques et soyez prêt(e) à apporter les améliorations recommandées dans le cadre de son coaching.

Faites vos devoirs. Exécutez toutes les missions que votre mentor jugera bon de vous confier. Venez préparé(e) aux réunions, soyez prêt(e) à vous mettre au travail et restez professionnel en tous temps.

Mettez votre ego de côté. Abstenez-vous d’entrer en conflit avec votre mentor à la moindre divergence de vue. Demandez-lui plutôt poliment de vous expliquer le raisonnement sous-tendant ses conseils. En maintenant le dialogue, vous parviendrez certainement à trouver un compromis.

Témoignez votre appréciation. Montrez régulièrement à votre mentor combien vous appréciez l’intérêt qu’il/elle porte à votre développement professionnel.

Participez au coaching des nouvelles recrues. À mesure que vous gravissez les échelons et que vous acquérez de l’expérience, n’oubliez pas votre dette envers votre mentor. Tendez à votre tour une main secourable aux nouveaux membres de l’équipe. Venez en aide à vos collègues moins expérimentés et partagez avec eux les précieux conseils et informations dont vous avez vous-même bénéficié. Vous prouverez ainsi à votre mentor que vous avez compris ce qu’est un esprit gagnant. Appliquez les conseils ci-dessus et vous développerez à coup sûr une relation professionnelle bénéfique avec votre manager et/out votre mentor, quel que soit son style de leadership. Cet article a été initialement publié sur le blog Work Life de Robert Half Australie.

More From the Blog...