Comment conduire un entretien de sortie fructueux ?

entretien de sortie

Vous démissionnez et votre employeur sollicite un entretien de sortie. Acceptez-vous le rendez-vous ou non ? Un entretien de sortie peut et doit être fructueux, pour l'employeur comme pour vous-même. Lisez-ci dessous nos conseils pour aborder la situation avec l'intelligence et la sérénité nécessaires.

Qu'est-ce qu'un entretien de sortie ?

L'« entretien de sortie » : l'expression pourrait avoir une connotation négative.  À titre injuste, car ce n'est ni plus ni moins qu'un terme issu du jargon des RH. Lorsqu'un employé quitte l'entreprise, en règle générale, un dernier entretien formel a lieu entre l'employeur et l'employé, dans le cadre duquel celui-ci a l'occasion d'entrer dans les détails des raisons de son départ. L'employeur en tirera les leçons éventuelles, qui alimenteront sa politique de rétention. Un entretien de sortie bien conduit livrera donc aux deux parties des informations précieuses – et souvent très éclairantes.

Préparer un entretien de sortie ? Assurément !

Vous frémissez à l'idée d'un entretien franc et ouvert avec votre futur ex-employeur ? Songez néanmoins que beaucoup d'arguments plaident en faveur d'une telle rencontre.

- Terminer en beauté

Un entretien de sortie vous offre la possibilité de terminer en beauté une collaboration. Communiquer en toute honnêteté les raisons qui vous amènent à quitter l'entreprise est toujours préférable à l'idée que vous quittiez le navire sans un mot.

- Bénéfique à votre réseau

Partir dans une atmosphère ouverte et amicale vous permet d'obtenir de bonnes références et de conserver vos contacts dans votre réseau.

- Laisser la porte entrouverte 

Un entretien de sortie positif laisse la porte ouverte à un éventuel retour auprès de l'employeur que vous quittez. Qui sait, l'herbe ne sera peut-être pas si verdoyante que ça ailleurs...

Questionnaire pour un entretien de sortie

La plupart du temps, l'entretien de sortie passe par quelques questions-clés. Mieux vaut vous y préparer. Petit panorama des questions qui risquent de vous être posées :

  • Comment avez-vous perçu votre expérience au sein de l'entreprise ? Qu'est-ce qui, à vos yeux, était positif et qu'est-ce qui devrait être amélioré ?
  • Pour quelle(s) raison(s) partez-vous ?
  • Qu'avez-vous pensé des conditions de travail, des temps de travail, de la flexibilité, de l'ambiance... ?

Un entretien de sortie peut porter sur des sujets étendus, mais c'est vous qui tenez (en partie au moins) la barre et rectifierez le cap si nécessaire. Par conséquent, préparez-vous bien et faites preuve de discernement car votre objectif final est bien celui-ci : partir dans un climat de respect mutuel. Ce que vous ne pourrez obtenir que si vous proposez des réponses réfléchies et nuancées aux questions ci-dessus.

Important pour votre réseau

Ne sous-estimez pas l'importance d'un entretien de sortie positif. Si vous continuez à travailler dans le même secteur, le risque est grand qu'au détour de votre carrière vous soyez amené à rencontrer votre ex-employeur et vos ex-collègues. Partez du principe que toute entreprise dans laquelle vous avez travaillé fait inévitablement partie de votre réseau.

Partagez cette page