Comment adopter une culture de start-up dans votre organisation ?

Publié par Robert Half 04/07/2016

Nouvelles idées, créativité, participation des collaborateurs… bon nombre d’entreprises n’ont que ces mots-là à la bouche mais, dans les faits, la culture d’entreprise traditionnelle reste souvent en place. Vous souhaitez évoluer, attirer de jeunes professionnels et motiver vos collaborateurs ? Vous pouvez changer de cap et instaurer une culture de start-up. Un choix osé, certes, mais un choix qui fonctionne.

La passion de l’entrepreneuriat

Le mot « start-up » nous évoque spontanément les États-Unis et, en particulier, la Silicon Valley mais les Belges, eux aussi, ont donné de leur personne et mis sur pied des start-ups florissantes. Pensez par exemple au CMS Drupal (fondé par Dries Buytaert), à la start-up gantoise Showpad (de Louis Jonckheere), à Sparkcentral (du jeune entrepreneur limbourgeois Davy Kestens), à Engagor (de Folke Lemaitre) ou Storify (l’œuvre de Xavier Damman).

Tous ces jeunes entrepreneurs ont une chose en commun : la passion. Ils tracent leur propre chemin, font ce qu’ils aiment, osent prendre des risques et ne savent pas où tout cela les mènera. Dries Buytaert s’est confié à Business Insider à propos de cette aventure : « Tout cela n’était pas intentionnel. Je suis devenu leader par accident. J’aime ce que je fais mais je n’avais jamais envisagé que tout cela puisse arriver ».

Du temps pour une culture d’entreprise différente

Créer sur mesure une nouvelle culture d’entreprise est un saut dans le vide, une prise de risques, qui s’avère toutefois nécessaire si vous voulez marcher sur les traces des start-ups en interne. Voici les éléments principaux à prendre en compte :

  • L’innovation et une culture d’entreprise innovante font partie de vos priorités ;
  • Vous créez une organisation flexible qui sait s’adapter continuellement à de nouvelles situations ;
  • Vous êtes prêt à investir et à ne pas mettre le pied sur le frein. Au contraire, vous appuyez sur l’accélérateur ;
  • Vos collaborateurs deviennent le moteur de cette start-up en interne.

Adieu la hiérarchie !

Vous êtes à la tête d’une entreprise où toutes les décisions sont prises par la direction ? Si c’est le cas, vous devez abandonner cette structure. Il est temps de jeter votre organigramme actuel à la poubelle et de lâcher les rênes. Le seul moyen de voir naître de nouvelles idées est de donner plus de liberté à vos collaborateurs.

Les collaborateurs au départ des initiatives

Au sein d’une start-up, les collaborateurs donnent le meilleur d’eux-mêmes. Ils innovent et lancent une nouvelle idée après l’autre. Plus leurs idées sont farfelues, mieux c’est. La collaboration et l’écoute sont ici les maîtres mots. À vous d’aborder au mieux la gestion des talents. Il est crucial d’attirer les bonnes personnes qui ont le bon état d’esprit pour mettre en place une culture de start-up. Ce sont ces personnes qui feront la différence. Il importe donc de les attirer, les motiver et les retenir.

« Il n’est pas difficile de trouver de l’argent, mais bien des talents en programmation », a déclaré à ce sujet Louis Jonckheere de Showpad dans De Morgen. Cette déclaration souligne encore une fois le pouvoir des collaborateurs sur un marché de l’emploi compétitif.

Longue vie à la créativité et au chaos

Si vous voulez devenir un laboratoire où bouillonnent les idées, la créativité est indispensable. Et un certain chaos y est incontestablement lié. Vous devrez aussi opérer un changement au niveau mental : vous feriez bien de rayer le mot « contrôle » de votre vocabulaire. Vos collaborateurs doivent pouvoir faire des expériences, des tentatives, puis tout recommencer à zéro. L’échec fait lui aussi partie intégrante de ce processus.

Contactez-nous aujourd’hui

Contactez le bureau le plus proche

Découvrez tous nos bureaux

More From the Blog...