Augmentation de la mobilité des travailleurs : comment garder vos collaborateurs ?

Publié par Robert Half 04/03/2016

Rien d’étonnant aujourd’hui lorsqu’on observe que des travailleurs de la génération Y cherchent activement d’autres opportunités professionnelles ailleurs. Mais que cette tendance soit également visible chez les professionnels de la génération X et même de celle des baby-boomers, surprend peut-être un peu plus. Cependant, une enquête indépendante menée par Robert Half montre que la mobilité des travailleurs (connue auparavant sous le nom de ‘job-hopping’) est en augmentation chez toutes les générations. Voici donc le moment idéal pour envisager la façon de garder vos meilleurs employés !

Lueur d’espoir sur le plan professionnel

Après une période de pénurie d’emplois, le marché de l’emploi reprend peu à peu de la vigueur. Il est donc logique que plusieurs employés en profitent pour chercher tranquillement un nouvel emploi – et que certains décident aussi d’y mettre toute leur énergie. Presque sept employés belges sur 10 (68 %) envisagent de se mettre à la recherche d’un nouveau défi professionnel au cours des 12 prochains mois. La génération Y (personnes nées entre env. 1978 et 1989) se taille la part du lion, mais des représentants de la génération X (personnes nées entre env. 1965 et 1977) ainsi que des baby-boomers (personnes nées entre env. 1946 et 1964) font aussi partie du groupe. Ce sont surtout leurs motivations qui surprennent : ce n’est pas tant l’aspect financier qui fait pencher la balance, mais une série d’autres facteurs, tels qu’un meilleur équilibre entre le travail et la vie privée ou un emploi plus près de chez soi.

Pourquoi changer d’emploi

En tête de liste : une meilleure situation géographique. Travailler à proximité du domicile est pour de nombreux employés un facteur déterminant lorsqu’il s’agit de changer d’emploi. Mais ce n’est pas l’unique facteur qui entre en ligne de compte, loin de là. Le développement d’un plan de carrière et les possibilités de formation sont considérés comme des éléments professionnels très attrayants. N’oublions pas les horaires flexibles et la possibilité de faire du télétravail. Tous ces facteurs contribuent à atteindre un meilleur équilibre entre le travail et la vie privée – ce qui est sans nul doute ‘LE’ sujet par excellence depuis quelques années. Bref, l’employé voit plus loin que la simple équation classique combinant salaire net, voiture de société et chèques-repas.

La mobilité des travailleurs incite à l’action

Si vous ne souhaitez voir partir vos employés les plus talentueux au profit de la concurrence, vous devriez prendre le temps d’évaluer les raisons pouvant les inciter à chercher un autre emploi. Naturellement, il vous sera difficile de changer la situation géographique de votre entreprise, mais peut-être pourriez-vous envisager de proposer des horaires flexibles ? Ensuite, la culture d’entreprise joue souvent un rôle dans la satisfaction de vos collaborateurs, et elle dépend en grande partie de vous. Est-ce que vos employés se sentent valorisés et respectés ? Reçoivent-ils suffisamment de feedback à propos de leur travail ? Ont-ils la possibilité de concrétiser leurs propres idées et projets ? Autant de questions que vous devriez vous poser, lorsque vous constatez que de jeunes collaborateurs talentueux et motivés cherchent leur bonheur ailleurs.

Bien armés pour ‘la guerre des talents’

Lors de la chasse aux talents, il vaut mieux sortir l’artillerie lourde. Et non, inutile de promettre un salaire net extravagant ni une voiture de société avec sièges en cuir. Vos employés vous resteront fidèles si leurs conditions de travail restent optimales :

  • Prévoyez des opportunités de formation et un plan de développement de carrière clair au sein de votre entreprise.
  • Établissez des descriptions de fonctions qui stipulent clairement ce que vous attendez de vos employés. Il n’y a rien de mal à fixer à l’avance des objectifs !
  • Créez une atmosphère ouverte et honnête, qui accorde une place au feedback et à la reconnaissance.
  • Le partage des connaissances est essentiel. Un collègue qui reste dans un coin et développe son savoir-faire en silence n’apporte rien ni à l’entreprise, ni aux collègues.

Les chefs d’entreprise qui accordent de l’importance à l’atmosphère et aux conditions de travail au sein de leur entreprise sont mieux armés pour remporter la guerre des talents. Et dans le contexte actuel de mobilité grandissante des travailleurs, ce n’est certes pas un luxe.

 

More From the Blog...