Que devez-vous savoir sur le marché du travail en 2022 ? – Découvrez les 5 tendances

Publié par Robert Half le 07/10/2021
Temps de lecture : 3 minutes

Les effets de la crise du coronavirus sur le marché du travail pourraient se résumer à cette simple expression : passage en mode veille. Les employeurs ont beaucoup moins recruté et les travailleurs n'ont quant à eux pas cherché ailleurs. Pendant la crise, chacun a donc joué la carte de la sécurité. Cet énorme bouton pause a depuis lors été relâché. Tout recommence à bouger, et cette tendance ne fera qu’évoluer en 2022. Vous avez donc tout intérêt à suivre ces cinq tendances révélées par l’enquête réalisée pour notre Guide des Salaires.

C’est une certitude : le marché du travail respire à nouveau. Plus de six salariés sur dix souhaitent changer d’emploi dans les mois à venir. Étonnamment, la même proportion de managers s’attend à retrouver un processus de recrutement aussi performant qu’avant la pandémie. Cependant, les bureaux de recrutement constatent que les candidats reçoivent souvent plusieurs propositions simultanées. L’ampleur de l’offre leur donne la liberté de choix. La situation est donc tendue et nécessite une approche différente.

1. Pas de majoration salariale, mais une politique salariale humaine

Neuf employeurs interrogés sur dix estiment qu'ils ne pourront offrir aucune augmentation de salaire fixe à leurs salariés en 2022. Ils doivent donc chercher d’autres moyens de conserver les talents. Certains indiquent offrir des primes plus élevées, mais l’avenir réside principalement dans une politique salariale différente, plus « bienveillante ». Un certain nombre de nouveaux avantages extra-légaux ont désormais le vent en poupe, comme le vélo électrique, les indemnités de télétravail, l’abonnement de fitness ou le congé de paternité prolongé. Les employeurs sont également plus attentifs que jamais au soutien mental, comme en atteste la ligne d’assistance 24 h/24 et 7 j/7 mise en place par bon nombre d’entre eux pendant les pires mois de la crise.

2. Le travail flexible devient la norme

Deux employeurs sur dix souhaitent que l’ensemble du personnel revienne au bureau à plein temps, tandis que deux sur dix souhaitent que les employés travaillent à domicile à plein temps. Entre les deux, on retrouve la majorité des chefs d’entreprise, ceux dont la préférence va à une forme hybride mêlant télétravail et contact entre collègues. Une attente partagée par les employés, car l’équilibre travail-vie privée a dépassé le stade d’expression à la mode. Les employeurs qui n’y consentent pas s’exposent donc à des départs de personnel.

3. Le processus de recrutement est plus rapide que jamais

La « guerre des talents » fait à nouveau rage. Et ce qui est frappant, c’est qu’elle est de plus en plus rapide. En 2020, il s’écoulait en moyenne 73 jours entre l’envoi d’un CV et le premier jour de travail. Un an plus tard, ce chiffre est tombé à 43 jours, soit un mois de moins. Et cette tendance se poursuit. La demande de nouveaux profils et compétences (souvent numériques) est élevée, et un long processus de recrutement ne profite à personne.

4. Qui dit nouvelle ère, dit nouveaux profils

Le travail hybride est en plein essor et les profils de fonctions sont quant à eux de moins en moins définis. Les employeurs recherchent des personnes dont le talent dépasse les compétences académiques pures : un comptable qui participe aux réflexions stratégiques, un développeur de logiciels qui ose parler aux clients. À l’avenir, les talents flexibles et disposés à apprendre auront une longueur d’avance.

5. La diversité devient une priorité

Les entreprises travaillent également davantage sur la diversité, l’équité et l’inclusion (DEI). Toutefois, elles ne pourront plus se contenter d’afficher ces valeurs dans des slogans et devront les rendre visibles sur le lieu de travail. Peu d’employeurs discriminent consciemment lors des entretiens d’embauche. Toutefois, l’inclusion n'est réelle que lorsque chaque personne se sent soutenue, est entendue et se voit offrir les mêmes possibilités d’évolution dans l’entreprise. Les salariés remarquent l’absence d’équilibre entre les sexes, les origines ou les orientations. Les entreprises qui affichent ces valeurs dans leur culture d’entreprise marqueront des points en 2022 — et dans les années à suivre.

À propos du Guide des Salaires

Robert Half réalise une enquête annuelle sur les salaires et les tendances sur le marché du travail. Dans cette étude indépendante, nous avons interrogé 1 800 CFO, CIO et responsables du recrutement en Belgique, aux Pays-Bas, en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et au Brésil.

Les chiffres de cette enquête constituent la base de notre Guide des Salaires. Il s'agit des principales tendances sur le marché du travail et en matière de salaires dans les domaines de l'administration, des RH et du service client, de la finance et de la comptabilité, de l'IT et de la gestion de projets et l’intérim management. Découvrez tous les chiffres incontournables.

Plus d'articles...