L'impact du travail sur le bonheur dans le monde

Publié par Robert Half le 17/03/2021

Il peut sembler étrange de célébrer la Journée Internationale du Bonheur en pleine crise sanitaire. Mais à bien des égards, la pandémie de coronavirus a mis en évidence l’importance du bien-être au travail. Les frontières entre vie privée et professionnelle sont devenues de plus en plus floues au cours des derniers mois, avec les confinements successifs et l’adoption massive du télétravail.

Les Nations Unies ont instauré la Journée Internationale du Bonheur pour rappeler l’importance du bonheur et du bien-être en tant qu’objectifs universels. En vérité, il est probable que si chaque personne attachait plus d'importance au bonheur dans le cadre du travail (au bureau, en télétravail ou dans tout autre environnement), l'humanité tout entière se porterait mieux.

Le mal-être au travail est une opportunité

En 2004, Daniel Kahneman, psychologue et lauréat du prix Nobel, a publié un article qui propose une nouvelle manière d’évaluer le bonheur quotidien. Il l’a appelée la « méthode de reconstruction de la journée ». Daniel Kahneman a demandé à un groupe de personnes ce qu’elles font au cours d'une journée normale, et d’indiquer le temps qu’elles consacrent à ces activités. Comme on peut s'y attendre, les participants ont principalement répondu qu’ils travaillent, socialisent, mangent, se détendent, regardent la TV, font la navette, pratiquent une activité physique, s’occupent des enfants, etc. Le psychologue leur a ensuite demandé dans quelle mesure ils apprécient ces activités.

Sans surprise, les personnes interrogées ont répondu qu’elles apprécient tout particulièrement les relations, la vie sociale, la détente et les repas. Plus révélateur : le travail et les trajets figurent tout en bas de la liste.

Quand on pense au bonheur dans ce contexte, le tableau est plutôt sombre. Alors que nous passons la plupart de nos heures d’éveil au travail, des millions de personnes considèrent cette activité comme la moins agréable de leur vie. Selon une étude récente menée par Robert Half auprès des employeurs , 39 % des cadres supérieurs interrogés ont indiqué que leurs équipes affichent une bonne collaboration et une attitude positive (36 %), se sentent impliquées et productives (33 %). Cependant, après plus de 6 mois de télétravail, il est surprenant de constater que 25% des employés sont jugés « peu communicatifs », 24 % sont considérés comme « déprimés / démoralisés » tandis que 20 % sont « surchargés / au bord de l’épuisement professionnel ». L’ambiance au travail est donc plutôt mitigée. Il est donc logique de constater qu’à l’heure actuelle, les deux principaux défis liés à la gestion des équipes hybrides en 2021 sont l’optimisation de l’engagement et de la collaboration (36 %) et le suivi de la charge de travail (34 %).

Il est donc très difficile de « compartimenter » le bonheur à la maison et le bien-être au travail. Souvent, une personne malheureuse à la maison le sera également au travail. Et ce scénario est certainement exacerbé par le confinement, qui a transformé la « maison » en « bureau » pour beaucoup d’entre nous.

Mais s'il y a bien une leçon à tirer du monde des affaires, c’est que chaque manque fait naître une opportunité. En effet, si nous sommes malheureux au travail, c’est aussi l’occasion d’apporter des améliorations majeures qui nous aideront à être plus heureux.

La question du bonheur au travail

Le bonheur est un sujet extrêmement important. Nous le savons, le stress au travail est source de maux et de maladies. Une personne heureuse au travail court moins de risques de tomber malade. Elle a aussi plus d’énergie à consacrer à sa vie privée.

Par ailleurs, tout porte à croire que le bonheur au travail peut aussi nous rendre plus performants. Plus productifs, plus innovants, mais aussi plus efficaces en tant que leaders.

Première étape : le miroir

Pour devenir plus heureux au travail, il faut d’abord prendre conscience de soi et s’interroger sur son bien-être. Tout d’abord, posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui s’est bien passé cette année au travail ?
  • Qu’est-ce qui va moins bien qu’avant au travail ?
  • Qu’est-ce qui vous manque le plus depuis la pandémie ?

Se pencher sur cette période offre un point de départ, une « capture d’écran » de votre situation actuelle. Pour une analyse approfondie, essayez le Friday One Happiness Test. Ce test de 5 minutes fournit des résultats personnalisés sur les domaines critiques qui peuvent faire l’objet d’améliorations.

Une fois que vous avez réfléchi à votre vie et fait le test, il est essentiel de comprendre que certains éléments sont tout simplement hors de votre contrôle. Vous n’avez aucun contrôle direct sur la manière dont quelqu'un vous traite, par exemple. Mais c’est peut-être une bonne raison de trouver un nouvel emploi.

Comment accroître son bonheur

Voici 5 clés qui vous aideront à être plus heureux au travail. Une amélioration dans l’un de ces domaines devrait rendre votre expérience professionnelle plus agréable et épanouissante.

Connexion

Nous travaillons mieux lorsque nous sommes entourés de personnes qui nous rendent heureux. Que ces contacts interpersonnels se déroulent en face à face ou par écrans interposés, les lieux de travail qui misent sur l’amitié, le rire et un sentiment puissant d’appartenance sont plus susceptibles d’avoir des collaborateurs qui s’encouragent, se soutiennent et s’apprécient mutuellement. Essayez de vous faire de nouveaux amis au travail. Ces relations pourraient vous aider de manière inattendue par la suite.

Équité

Plus que jamais, il est indispensable que les employés soient traités de manière juste et respectueuse pour qu'ils soient plus heureux au travail. Pour s’épanouir, ils ont besoin d’évoluer au sein d'une entreprise à l’écoute de leurs besoins. Soyez à l’affût des opportunités, et lorsque vous en avez l’occasion, offrez flexibilité et soutien aux membres de votre équipe qui en ont besoin. C’est d’autant plus important alors que les conséquences de la pandémie continuent d’évoluer.

Responsabilisation

Faire confiance aux autres et partager les responsabilités permet de créer des liens et de grandir. Effectuer un travail adapté à nos compétences, c’est aussi l’occasion de libérer un potentiel extraordinaire. Identifiez les moments où vous pouvez être pleinement vous-même et faites confiance à votre jugement lorsque vous accomplissez une tâche.

Challenge

Notre travail nous rend heureux lorsqu’il nous absorbe et nous fait progresser. Cela implique de se dépasser et de relever de nouveaux défis, mais c’est précisément ce qui rend notre travail intéressant. Lorsque nous avons la possibilité de nous remettre (mutuellement) en question, nous sommes capables de soulever des montagnes.

Inspiration

L'un des aspects les plus importants d'un travail est peut-être le sentiment de faire partie de quelque chose de plus grand que soi. Votre travail vous inspire-t-il de la fierté ? Si vous vous y sentez utile, vous traverserez sans doute plus facilement les périodes difficiles. Vous êtes bien plus qu’un simple objectif financier à court terme.

On a généralement tendance à penser que le travail est un moyen d’accumuler l’argent dont on aura besoin pour être heureux plus tard. Travailler dur aujourd’hui pour pouvoir être heureux demain. Mais pensez-y un instant : est-ce vraiment la meilleure façon de vivre ? En matière de bien-être au travail, il est possible que le bonheur engendre la réussite plus que la réussite n’engendre le bonheur.

Nic Marks est le CEO et fondateur de Friday Pulse.

Inscription à la newsletter

Le champ Prénom est requis.
Le champ Email est requis.

Veuillez sélectionner les sujets que vous souhaitez recevoir*

Veuillez sélectionner au minimum une option.

Tous les champs obligatoires sont marqués d'une *

Merci pour votre inscription

Plus d'articles...